Formule 1

Tilke : L’accident de Grosjean à Bahreïn est dû à ’plusieurs facteurs’

L’architecte des circuits prédit les réflexions de la FIA

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 décembre 2020 - 07:39
Tilke : L’accident de Grosjean à (...)

Hermann Tilke, l’architecte des circuits modernes de la F1, juge que l’accident de Romain Grosjean à Bahreïn a été le résultat de plusieurs causes, avec pour conséquences un accident impossible à prévoir.

"A un moment, tout cassera si la force est assez grande. Plusieurs facteurs se sont associés" a rappelé Tilke. "L’accident est arrivé dans une ligne droite, où les zones de dégagement sont plus étroites et où les barrières sont parallèles à la piste."

"L’angle d’impact a été de 90 degrés. S’il avait été plus serré, la voiture aurait glissé contre le rail et absorbé l’énergie. Il y a eu 53 G appliqués à Grosjean, une quantité incroyable de force."

Tilke note que la FIA va devoir comprendre comment éviter qu’un tel accident se reproduise, tout en prenant en compte les autres risques à cet endroit et aux endroits similaires. Il explique que c’est là que se trouvent les difficultés pour la fédération.

"Avec l’angle d’impact de Grosjean, il aurait été plus intéressant d’avoir quelque chose pour absorber la force devant le rail à l’intérieur, comme une pile de pneus. Dans d’autres chocs cependant, c’est contre-productif car la voiture s’encastre dedans."

"Tout a des avantages et des inconvénients, il faut être prudent pour ne pas empirer les autres scénarios. Par exemple : si vous pilotez une voiture, attachez-vous car vous savez que la ceinture de sécurité vous protège si vous avez un accident."

"Dans 0,001% des accidents, cependant, il serait mieux de ne pas porter de ceinture. Pour autant, vous n’allez pas dire ’je ne m’attache plus’. La FIA va étudier l’accident de près. Le système a fonctionné pendant des décennies, et un tel accident s’est produit pour la première fois sous cette forme."

FIA

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less