Formule 1

Tic-tac… Wolff veut arrêter le chrono en cas de drapeau rouge en essais libres

Car le roulage est déjà trop réduit

Recherche

Par Alexandre C.

4 septembre 2021 - 13:29
Tic-tac… Wolff veut arrêter le chrono (...)

Très prochainement, en octobre la Commission F1 va se réunir afin de discuter des suites à donner au fiasco de Spa. On parlera ainsi de la règle de l’attribution de demi-points, après seulement deux tours de course sous safety car (après le fiasco de Spa).

Toto Wolff a déjà un avis sur la question : le directeur d’écurie suggère que deux tours de course, surtout dans ces conditions, ne suffiront jamais pour attribuer des points cruciaux pour le championnat.

« Nous avons besoin d’un changement » répète Toto Wolff à ce sujet.

« Nous devons parler du règlement attribuant des points pour une course. Nous sommes tous des racers dans l’âme et nous voulons que des points soient attribués pour la course, et à l’avenir, nous devons juste discuter au sein de la Commission F1 si quelques tours derrière la voiture de sécurité sont suffisants pour obtenir des points, ou si nous voulons vraiment que les voitures fassent une vraie course. »

« C’est la même chose pour toutes les équipes et je ne m’attarde pas du tout sur Spa, je m’assure probablement que nous donnons des points pour une vraie course. »

Toto Wolff a pointé un autre changement que la FIA devrait entériner selon lui : il concerne aussi des séances hachées et interrompues.

Les séances d’essais libres ont été raccourcies à une heure cette année. Le temps de roulage est ainsi crucial le vendredi, surtout sur un nouveau circuit au calendrier comme à Zandvoort.

Or en EL1 comme en EL2, des drapeaux rouges ont réduit environ de moitié le roulage (à cause de Sebastian Vettel le matin et de Lewis Hamilton et de Nikita Mazepin l’après-midi). « Je ne peux pas faire un tour propre » s’est ainsi plaint Max Verstappen chez Red Bull. Et même ce midi en EL3, le crash de Carlos Sainz a fait sortir un autre drapeau rouge...

La situation était la pire chez Lewis Hamilton, qui n’a eu que 25 minutes de roulage en tout et pour tout le vendredi, en raison de son problème moteur.

La question se pose aujourd’hui : compte tenu de la réduction des essais libres, faut-il que le chronomètre ne s’écoule plus en cas de drapeau rouge ?

C’est le sujet que met sur la table Toto Wolff, forcément affecté par les déboires de son pilote.

« C’est encore un autre point dont nous devons discuter au sein de la Commission F1. »

« De la même manière qu’à Spa, nous devons trouver un moyen, parce que les séances sont si courtes maintenant - 60 minutes - d’avoir plus d’action sur la piste, pour que l’horloge s’arrête. Afin que les gars dans le public voient les voitures. »

« En ce qui nous concerne, cela affecte tout le monde de la même manière. Vous avez beaucoup moins de temps de roulage, et toutes les voitures ont été compromises. »

« Mais il y a une leçon précieuse à apprendre aussi : ça va être délicat en qualification avec le trafic. C’est quelque chose que nous devons aborder. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less