Formule 1

Temps de réaction, côté sale de la piste... Bottas tente d’expliquer son mauvais départ

Qui lui a coûté très cher au final

Recherche

Par Alexandre C.

17 août 2020 - 12:01
Temps de réaction, côté sale de la (...)

Valtteri Bottas a perdu gros au départ de la course à Barcelone, en perdant deux positions, une sur Max Verstappen, et une autre sur Lance Stroll – et il s’en est fallu de peu pour que Sergio Pérez ne le dépasse pas aussi.

Le Finlandais peut-il expliquer désormais son mauvais départ avec le recul ? Pas vraiment…

« Je ne sais pas vraiment s’il y a une grande différence entre les deux côtés de la grille, je ne connais pas les faits, mais tout ce que je sais, c’est que j’ai pris un mauvais départ, du moins par rapport à Lewis. »

« L’analyse initiale…. c’est que c’est juste un mauvais départ. Je pense que l’élan initial, sur la ligne de départ, n’était pas assez bon, et aussi que mon temps de réaction aurait pu être un peu meilleur, donc ce n’est tout simplement pas le départ parfait alors qu’il était nécessaire. »

Valtteri Bottas a même été débordé par la Racing Point de Lance Stroll…

« Sur cette piste, si les gars derrière vous prennent l’aspiration sur vous… et si vous-même n’avez pas l’aspiration, vous en payez le prix, surtout si votre départ n’est pas bon non plus. Déçu du départ bien sûr, c’est loin d’être idéal. »

« Quand vous êtes à l’avant, l’effet est encore pire parce qu’il est évident que les voitures derrière vous prennent l’aspiration. J’ai donc d’abord essayé de me déplacer vers la gauche pour prendre l’aspiration sur Lewis, mais Max était déjà là. Et puis j’ai essayé d’aller à droite pour couvrir l’intérieur, mais alors une des Racing Points était déjà placée. »

« Alors j’avais des voitures à l’extérieur et une à l’intérieur qui était devant moi dans le premier virage. J’étais donc un peu pris en sandwich. »

Il a fallu ensuite doubler la Racing Point, une voiture rapide en ligne droite... mais pas en virages par rapport à la Mercedes.

« Je n’étais pas vraiment surpris qu’avec l’aspiration, ils puissent être dans mon sillage. Mais en rythme de course, je pense qu’il n’a fallu que deux tours pour passer. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less