Formule 1

Télétravail, vols reportés : AlphaTauri et Ferrari déjà touchées par le Covid-19

La menace prend de l’ampleur

Recherche

Par A. Combralier

27 février 2020 - 17:30
Télétravail, vols reportés : AlphaTauri et

Le Covid-19 place désormais la F1 face à un défi – pour ne pas dire un enfer – logistique. En effet, il ne suffit pas que les conditions sanitaires en Australie ou au Vietnam soient suffisantes pour y accueillir un Grand Prix ; il faut aussi que les ingénieurs et mécaniciens puissent s’y rendre.

Or, comment faire si un pays interdit à tout ressortissant italien d’arriver sur son territoire (dans le cas de Ferrari, d’AlphaTauri et de Haas) ? Et comment faire si une escale est prévue dans un pays touché ?

« La situation change constamment du point de vue de la logistique » a ainsi déploré aujourd’hui Franz Tost, dont l’écurie AlphaTauri est basée en Italie, à Faenza.

De fait, comme le révèle Franz Tost, AlphaTauri a déjà enclenché des mesures de télétravail pour certains de ses mécaniciens, s’ils ont voyagé près des zones les plus touchées (Lombardie et Vénétie). AlphaTauri a également limité les visiteurs acceptés dans son usine...

« Nous devons changer tous les vols car nous ne sommes plus autorisés à passer par Singapour ou Hong Kong. Il y a beaucoup de travail devant nous. »

« Ce coronavirus est une histoire très sérieuse du côté d’AlphaTauri. J’ai demandé à tous les employés de se comporter d’une manière particulière. »

« Par exemple, nous avons réduit considérablement les déplacements. Alors les personnes qui viennent des zones rouges en Italie devraient rester chez elles. Nous ne voulons pas qu’elles viennent à l’usine. Les fournisseurs sont censés ne pas nous rendre visite à l’usine. Et nous allons voir maintenant ce qui se passe concernant nos courses à Melbourne ou à Bahreïn. »

« Nous aurions dû aussi recevoir aux essais de Barcelone beaucoup d’invités venant de Lombardie et de la région voisine et leur avons dit de rester où ils étaient, car nous ne pouvons pas les inviter ici, juste pour éviter que quelqu’un ici ne tombe malade. »

Mattia Binotto, dont l’écurie Ferrari est basée en Emilie-Romagne, a lui aussi fait part de sa préoccupation…

« Nous sommes très prudents et conscients des risques » a expliqué l’Italien.

« C’est certainement une préoccupation, nous devons certainement agir, en nous assurant d’agir correctement. Certaines équipes, certaines personnes ont reporté leurs vols, pour s’assurer que nous répondions correctement à toutes les préoccupations. »

Mais l’épidémie ne perturbe pas seulement les écuries basées en Italie. Claire Williams, dont l’écurie est pourtant localisée au Royaume-Uni, à Grove, dans la Motorsport Valley, a assuré qu’il s’agissait d’un défi « pour tout le monde. »

« Il y a certainement des problèmes auxquels nous sommes confrontés en ce qui concerne les voyages à Melbourne, ce qui se passe au Vietnam, les voyages à Bahreïn, etc. C’est donc, je pense, un défi pour tout le monde. »

Ferrari

AlphaTauri (Toro Rosso)

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less