Technique F1 : L’évolution de la McLaren MCL36 en 2022

Deux gros packages de nouveautés depuis le début de saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

20 août 2022 - 12:39
Technique F1 : L'évolution de la (...)

Les équipes de F1 ont fait débuter cette année des nouvelles monoplaces, basées sur un règlement entièrement revu. Malgré le plafond budgétaire, qui limite les dépenses de chaque structure, les teams ont énormément travaillé sur leur voiture, afin d’apporter des évolutions plus ou moins importantes.

Nous abordons aujourd’hui les modifications apportées sur la McLaren MCL36 entre le Grand Prix de Bahreïn et le Grand Prix de Hongrie, respectivement première et 13e manches de la saison 2022 de Formule 1.

L’évolution principale de la monoplace

McLaren F1 est une des équipes pour lesquelles il est le plus difficile d’établir la zone ayant le plus évolué. En effet, le team de Woking a amené deux gros packages de mises à niveau, en Grande-Bretagne et en France.

C’est de nouveau du côté des pontons que l’on peut remarquer les changements les plus importants, avec une modification drastique au Castellet. En début de saison, la MCL36 a arboré des pontons qui revenaient vers la partie ’bouteille de coca’ du capot moteur, à l’arrière.

En Espagne, leur forme a légèrement changé pour s’adapter aux autres nouveautés. A partir du Grand Prix de France, l’arrière des pontons se dissociait davantage du capot moteur, ce qui a permis à McLaren de creuser la partie supérieure des pontons et de les faire descendre jusqu’au plancher dans leur partie arrière.

James Key, le directeur technique de l’équipe, expliquait la volonté de l’équipe de profiter du downwashing, longuement travaillé à l’usine : "J’avais pour plan de faire une carrosserie avec beaucoup de downwashing depuis longtemps."

"C’était bien de voir que d’autres équipes avaient adopté une approche similaire à celle à laquelle nous pensions à l’origine et à laquelle nous sommes arrivés. La philosophie avec le downwashing semble être un bon compromis pour cela."

Les changements moins importants

Outre les pontons, la liste des modifications de la MCL36 est très longue. Dès le début de saison, les écopes de freins de la monoplace britannique ont été modifiées, après que Lando Norris a rencontré des problèmes à ce niveau à Bahreïn.

Lors du Grand Prix d’Espagne, de nombreuses nouveautés ont vu le jour. Les ailettes de l’aileron avant et les suspensions avant ont été entièrement revues, pour ajouter de l’appui sur la partie avant, et mieux rediriger l’air vers l’arrière, tandis que les écopes évoluaient également.

Le plancher a subi sa première mue importante, avec une modification de ses bords, là encore pour mieux rediriger le flux d’air, et produire plus d’appui aérodynamique. L’aileron arrière ainsi que ses dérives verticales et le diffuseur ont également subi des changements.

Entre les deux packages évolués, des modifications visant à s’adapter aux circuits ont été ajoutées, mais c’est la mise à niveau du Grand Prix de France qui a amené, outre les pontons, un plancher à la géométrie encore modifiée. Pour s’adapter au mieux aux pontons, les supports de rétroviseurs ont aussi changé.

Les solutions spécifiques au refroidissement ont été nombreuses, afin de limiter les risques de casses mécaniques. Sur le plan de la livrée, la MCL36 a adopté de nombreuses parties en couleur carbone, afin de gagner du poids.

Quel bilan pour ces évolutions ?

Après un début de saison catastrophique, marqué notamment par un Grand Prix de Bahreïn désastreux, les évolutions de la McLaren MCL36 ont apporté satisfaction, l’équipe remontant de la neuvième à la quatrième place.

Contrairement à des équipes qui ont amené des pièces de manière régulière, McLaren a préféré travailler sur des véritables packages, qui apportaient plusieurs changements liés les uns aux autres.

Une stratégie qui impose d’avoir une corrélation parfaite pour ne pas produire des pièces n’apportant pas satisfaction, mais qui a aussi permis à Norris de revenir régulièrement aux avant-postes, en qualifications comme en course, afin de lutter contre Alpine F1.

McLaren n’est toujours pas certaine de conserver la même philosophie l’année prochaine, ses suspensions avant à tirant n’ayant pas apporté entière satisfaction, mais la MCL36 devrait continuer à évoluer en début de deuxième partie de saison, pour continuer à lutter contre Alpine.

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos