Tarmac, chicane, vibreurs… les défauts de Miami pointés par les pilotes de F1

Leclerc a pourtant bien aimé la chicane

Recherche

Par Alexandre C.

10 mai 2022 - 08:51
Tarmac, chicane, vibreurs… les (...)

Il y a eu du spectacle et du show hors-piste à Miami le week-end dernier ; mais sur la piste, quelques problèmes ont été signalés.

Le tarmac a posé quelques pépins en particulier : il se détachait quand des F1 passaient dessus, projetant des gravillons sur la piste ; et cela aggravait le problème du manque total d’adhérence hors-trajectoire, rendant plus difficiles ainsi les dépassements.

« Quand on passe hors-trajectoire, cela pourrait être un peu meilleur » lançait ainsi Max Verstappen en forme de litote.

Le pilote Red Bull estime que Djeddah a montré l’exemple à Miami, et que le circuit de Floride ferait mieux de s’en inspirer.

« C’était un peu mieux en course pour le hors-trajectoire. J’ai été un peu surpris... comme au départ, vous savez, je suis allé à l’extérieur au début, et ça allait. »

« Mais ensuite, en fait, pendant la course, c’est devenu de pire en pire. Et nous avons eu de bons exemples dernièrement avec de nouveaux circuits où nous avions un bon tarmac comme en Arabie Saoudite, il y avait assez d’adhérence. Donc oui, nous devons juste regarder ça... bien sûr, la trajectoire de course a un peu plus d’adhérence. Mais je pense que la différence ici est un peu trop importante par endroits. Donc oui, nous verrons ce que nous pouvons faire. »

« En plus de cela, concernant le tracé, on peut rendre certaines portions aussi un peu plus excitantes, surtout le secteur 2. »

La chicane sous le feu des critiques… sauf de Charles Leclerc

La chicane au niveau du passage de l’autoroute a également été critiquée par les pilotes, pour son aspect presque démodé et inadapté aux F1 actuelles.

Carlos Sainz fait parmi des premiers à critiquer cette portion du tracé de Miami.

« Avec cette génération de voitures qui sont lourdes, qui sont larges, juste quand vous passez autour de ces deux points de corde, sur les vibreurs de la chicane, on a presque l’impression que vous avez besoin d’un peu de chance pour passer le virage. Et vous avez parfois un angle bizarre et la voiture rebondit beaucoup, puis parfois vous faites tout bien et vous gagnez un dixième ou deux. »

« C’est un virage qui n’est pas naturel et je pense qu’il peut être facilement changé pour être différent et créer une meilleure combinaison. »

« C’est quand même nécessaire parce qu’il n’y a pas beaucoup d’espace à cet endroit et il faut être assez lent pour bien approcher le virage 16, parce qu’il n’y a pas de zones de dégagement. Donc il faut quelque chose de lent, il faut quelque chose de serré. »

Pour améliorer le tracé, Carlos Sainz révèle que les pilotes discutent déjà avec la FOM et les promoteurs.

« C’est un nouveau circuit, vous allez toujours passer par ces phases et nous sommes déjà en contact avec la FOM, avec Ross et son équipe pour faire le tri et mettre en place des meilleures portions pour le circuit. »

Sur la chicane, Max Verstappen estime aussi que des changements sont nécessaires.

« Oui, je pense que si j’avais été dans un kart, ce serait une chicane sympa à prendre, mais pas dans une F1 comme celle que nous avons en ce moment... Je me souviens que dans les quatre tours que j’ai faits vendredi, je me suis presque sorti parce que j’ai heurté le premier vibreur et votre tête rebondit de gauche à droite, au moins cinq, six fois, mais vraiment mal. Si vous le prenez un tout petit peu trop, le vibreur, ça peut être difficile juste parce qu’il est si long, si large, si raide et super lourd… ce petit vibreur, il n’est pas fait pour ça pour être honnête. Donc peut-être qu’il faut déjà changer le vibreur. Peut-être que ça aidera déjà. Mais ouais, c’est tellement lent que nos voitures seraient bien meilleures avec un enchaînement un peu plus fluide. »

L’avis de Charles Leclerc dénotait parmi le top 3 : le pilote Ferrari aime en effet la chicane et il avouait être bien le seul !

« Je pense que je suis le seul pilote sur la grille qui a aimé en effet cette chicane. »

Et quand Max Verstappen lui demande immédiatement s’il a aimé y compris le vibreur, Charles Leclerc confirme...

« Oui, j’ai apprécié. Mais d’un autre côté, je suis d’accord sur l’action en course, nous pouvons faire quelque chose de mieux parce que suivre n’était pas facile sur cette partie. Aussi pour la visibilité, c’est assez difficile une fois que vous avez une voiture devant parce que vous devez être si précis sur les vibreurs. Donc suivre une autre F1 est encore plus difficile. Mais à part ça, j’ai bien aimé la course. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos