Szafnauer : Tost ne voulait pas libérer Gasly de son contrat chez AlphaTauri

Ocon et lui incarneront le projet d’Alpine F1 sur le long terme

Recherche

Par Paul Gombeaud

8 octobre 2022 - 18:40
Szafnauer : Tost ne voulait pas (...)

C’est désormais officiel, Pierre Gasly pilotera pour Alpine F1 et formera un duo de pilotes 100% Français en 2023 aux côtés d’Esteban Ocon, qui rejoignait lui l’équipe d’Enstone en 2020.

Soulagé que le remplaçant de Fernando Alonso soit enfin confirmé, Otmar Szafnauer, le directeur de l’écurie, se félicite de cette arrivée et du fait que les enjeux sportifs soient désormais la seule préoccupation lors des courses restantes cette saison.

"Nous avons un excellent duo de pilotes pour l’année prochaine, nous devons maintenant leur fournir une voiture capable de mettre en avant leur talent, puis nous pouvons désormais nous concentrer sur notre objectif de cette fin de saison : la quatrième place au championnat des constructeurs."

"Nous avons engagé Pierre parce qu’il est expérimenté et rapide et c’est quelque chose de très important pour l’équipe. Il était en haut de notre liste, mais nous ne savions pas s’il serait disponible. Nous avons donc en quelque sorte dû le rendre disponible, et c’est un sentiment incroyable que ça se produise."

Pour libérer Gasly de son contrat chez AlphaTauri, Red Bull voulait dans un premier temps trouver un remplaçant digne de ce nom au pilote français. C’est désormais chose faite avec Nyck de Vries, et Szafnaeur assure que les négociations avec Helmut Marko n’ont pas été compliquées.

"J’avais déjà eu des discussions avec Helmut par le passé, notamment en France mais sur d’autres sujets. Ils (Red Bull) ont été très clairs et directs au sujet de ce dont ils avaient besoin pour libérer Pierre de son contrat, et après ça ils ont tenu leur parole et tout s’est fait facilement. Il fallait tout de même que tous les éléments soient réunis, mais discuter avec eux a été plutôt facile."

Franz Tost refusait de libérer Gasly de son contrat chez AlphaTauri

Sauf qu’en réalité, les premières discussions n’ont pas eu lieu avec Marko mais bien avec Franz Tost, le directeur de l’équipe AlphaTauri. Et Szafnaeur de révéler que le dirigeant autrichien était très peu enclin à libérer son pilote à un an du terme de son contrat.

"J’ai commencé à discuter non pas avec Helmut mais avec Franz, et je lui ai dit : ’Nous avons un baquet à remplir et nous pensons que Pierre est le bon choix pour le futur’. Et Franz était, et c’est la raison pour laquelle je me sens particulièrement bien aujourd’hui, dédaigneux et disait : ’Non, Pierre est un super pilote et je ne veux pas qu’il s’en aille’. Je lui répondais alors : ’Merci Franz, je vais appeler Helmut également’. J’ai alors commencé les discussions avec Helmut, qui était bien plus réceptif au sujet de voir comment rendre une telle chose possible."

Szafnauer admet qu’il ne connait pas encore très bien Gasly sur le plan personnel, mais explique qu’il a en revanche suivi avec beaucoup d’attention son parcours parfois compliqué au sein du giron Red Bull.

"Je le connais un peu. Je me souviens lorsqu’il remportait le championnat de GP2, avant que ça ne s’appelle la F2, je me retrouvais sur le même plateau télé que lui après son titre. Je suivais bien sûr son parcours puisque j’étais en F1. Mais j’ai surtout regardé attentivement sa situation chez Red Bull alors qu’il était promu puis relégué. J’ai été impressionné par ses performances lorsqu’il redescendait chez Toro Rosso, il n’était pas du tout affecté par la situation et on aurait même dit que ça l’avait motivé. C’était vraiment impressionnant."

Un duo de pilotes 100% français présent sur le long terme ?

Gasly a rejoint Alpine F1 sur la base d’un contrat de deux ans, mais Szafnauer espère qu’Ocon et lui incarneront l’équipe sur le long terme.

"Nous ne proposons généralement pas de contrat d’un an de toute façon, mais il est certain que c’était important pour lui. Il ne lui restait qu’un an de contrat chez AlphaTauri et il avait besoin de stabilité. Nous avons désormais deux très bons pilotes avec Pierre et Esteban, et il nous reste encore 80 courses pour commencer à gagner et nous battre pour les championnats, je les vois donc tous les deux comme faisant partie de notre projet."

"Nous avons besoin de pilotes capables de marquer des points et de pousser la voiture à la limite, et nous avons cela avec Pierre et Esteban. Il est vraiment important que nos deux pilotes soient compétitifs. Il arrive parfois qu’un incident se produise sur la voiture sans que ce soit de la faute du pilote, et il est important que si un de nos pilotes n’est plus en course, l’autre soit capable d’aller chercher un résultat."

Si Perre Gasly n’a pas été recruté pour sa nationalité, Szafnaeur reconnait que le duo 100% qu’il formera avec Esteban Ocon était intéressant pour Alpine F1.

"Personnellement, je ne pense pas que les nationalités importent, il s’agit de vitesse et d’expérience et ils ont tous deux cela, il se trouve simplement qu’ils sont tous les deux Français. C’est bien sûr une bonne chose pour une équipe et une marque qui sont françaises également, disons qu’il est agréable d’avoir deux pilotes qui sont à la fois compétents et Français."

Alpine F1 a besoin de temps pour développer certaines compétences

Arrivé au sein de l’équipe d’Enstone en début d’année, Szafnaeur est satisfait de ce qui a été mis en place jusqu’ici. Mais il voit aussi de nombreux axes d’amélioration à apporter afin de pouvoir un jour lutter avec les meilleures écuries.

"Le plan commence certainement à ressembler à ce que je voulais, mais il reste encore beaucoup de choses que je souhaite implémenter. J’ai bien sûr une meilleure vue d’ensemble de l’équipe maintenant que j’y suis depuis quelques mois, et je vois que certains domaines de l’équipe ont besoin d’amélioration. Et je ne dis pas que notre personnel n’est pas compétent, disons simplement qu’il leur manque encore quelque connaissances. Cela prend du temps de faire venir les bonnes personnes possédant les compétences dont nous ne disposons pas encore, mais je compte le faire."

Gasly et Ocon n’étaient pas forcément les meilleurs amis du monde durant leurs jeunes années, mais le dirigeant d’Alpine F1 compte sur leur professionnalisme pour faire passer l’équipe avant tout l’année prochaine.

"Il y aura peut-être besoin d’un peu de management, mais peu. Ils sont tous les deux professionnels et nous sommes tous des adultes, ils devront donc travailler ensemble pour le bien de l’équipe et je suis certain que ça se passera bien."

D’autant que Szafnauer a déjà dû gérer les étincelles entre Ocon et son ancien coéquipier Sergio Perez chez Force India/Racing Point par le passé !

"J’ai en effet de l’expérience ! Je connais les techniques que nous avons employées par le passé pour améliorer la situation, je sais donc ce que fonctionne et ce qui ne fonctionne pas."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos