Formule 1

L’équipe qui grandit, grandit… d’autres recrutements à venir chez Aston F1

Otmar Szafnauer évoque la situation sportive de l’équipe

Recherche

Par Alexandre C.

26 juin 2021 - 13:36
L’équipe qui grandit, grandit… d’autres

Après un début d’année très difficile, Sebastian Vettel reste sur une série de 3 courses dans les points, dont deux très gros résultats à Monaco et à Bakou. Voilà le pilote allemand à 30 unités, alors qu’il en avait marqué seulement 33 l’an dernier chez Ferrari.

Pour Otmar Szafnauer, ce n’est pas surprenant : il voit depuis Bahreïn son pilote progresser de séance en séance…

« C’était une progression pour Seb. Il s’améliorait petit à petit et se sentait plus à l’aise avec la voiture. Il est très expérimenté, donc en allant à Monaco, il savait exactement ce qu’il fallait faire. Il se sent plus à l’aise dans la voiture et avec l’équipe dès le début et je pense qu’il deviendra encore plus fort avec le temps et les courses. »

Quant à Lance Stroll, ne marque-t-il pas déjà le pas face à son redoutable coéquipier ? Pas selon Otmar Szafnauer...

« Eh bien, Lance a beaucoup plus confiance en lui. Il conduit vraiment bien, surtout le dimanche, il est un peu malchanceux parfois le samedi, comme le week-end dernier, mais il a fait de très bonnes courses et encore une fois, il a une bonne maîtrise des courses, un bon rythme le dimanche. Je m’attends à ce que les deux marquent régulièrement des points pour nous. »

Mais il n’y a pas que les pilotes bien sûr qui feront la différence pour Aston Martin F1 : les ingénieurs jouent un rôle crucial, surtout dans le cadre du nouveau règlement l’an prochain. Justement, nous avons appris que Dan Fallows, ancien responsable de l’aérodynamique chez Red Bull, rejoindrait bientôt Aston Martin F1 comme directeur technique. Luca Furbatto vient aussi de signer pour Aston Martin F1 pour les années à venir.

C’est la preuve que l’équipe de Silverstone monte en puissance, et il était temps pour Otmar Szafnauer qui a connu l’ère de la faillite avec Force India...

« Traditionnellement, nous avons probablement été la plus petite équipe et pour être en mesure de rivaliser avec les équipes qui gagnent des championnats du monde, nous savons que nous devons grandir et pour ce faire, l’organisation devra changer et se restructurer. Nous l’avons donc fait en pensant à notre croissance et nous avons fait passer Andy Green au rang de directeur technique en chef ; il aura trois hommes directement sous ses ordres, afin qu’il puisse se concentrer davantage sur les questions stratégiques. »

Et visiblement Aston Martin F1 a prévu encore de passer des petites annonces sur LinkedIn...

« Eh bien, sous la direction d’Andy Green, il y aura trois hommes directement en-dessous, Dan étant l’un d’eux, Luca l’autre et Tom McCullough qui est ici en tant que directeur de la performance est le troisième, mais en dessous d’eux, il y a d’autres rôles pour lesquels nous recrutons, bien sûr, et du côté opérationnel, aussi, nous nous développons, donc surveillez bien ce point, il y aura d’autres annonces. »

Otmar Szafnauer, en plus de gérer le long terme, doit aussi gérer les polémiques de court terme, notamment entourant les pressions de pneus arrière. Aston Martin F1 s’est vite défendue d’avoir roulé sous les pressions minimales, malgré l’explosion du pneu de Lance Stroll à Bakou. La nouvelle directive technique en place au Paul Ricard a-t-elle permis d’ôter toutes les doutes ?

Oui pour Otmar Szafnauer... en témoigne la performance de l’équipe au Castellet.

« Oui, nous avions la nouvelle directive technique à laquelle nous devions tous nous conformer et nous avons montré que notre rythme en longs relais dans la course était encore plus compétitif que nous le pensions avant le week-end. Cela a montré que ce que nous faisons avec les pneus est totalement conforme à toutes les prescriptions et que nous avons toujours le rythme. »

Enfin, pour le plus court terme encore : que peuvent faire les Aston Martin F1 au Red Bull Ring ce week-end selon Otmar Szafnauer ?

« Nous avons encore du travail à faire. Notre rythme en longs relais semblait correct en essais libres, il semblait compétitif. Je pense que nous devons encore travailler sur notre rythme au tour afin de bien nous qualifier et si nous pouvons bien nous qualifier, avec le rythme en long relais que nous avons, nous aimerions avoir les deux pilotes dans les points. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less