Formule 1

Szafnauer : ’Plus vous creusez, mieux c’est’ pour Racing Point

Le directeur ne s’inquiète pas des appels

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 août 2020 - 19:45
Szafnauer : ’Plus vous creusez, (...)

Ce vendredi, une sanction de 400 000 euros d’amende et 15 points retirés au championnat constructeurs a été prononcée contre Racing Point, dont la voiture a été qualifiée comme utilisant une partie de propriété intellectuelle de Mercedes.

Mais les RP20 sont toujours légales et l’équipe ne sera pas disqualifiée car la FIA a estimé qu’il s’agissait d’un cas dépendant du règlement sportif et non technique. Ferrari, McLaren, Renault et Williams ont fait appel de la possibilité d’utiliser la RP20 en compétition, et l’équipe punie a fait appel du verdict.

"Nous devons faire appel car nous sommes restés entièrement dans le cadre du règlement sportif et technique" a déclaré le directeur de Racing Point, Otmar Szafnauer. "Et nous devons nous innocenter. Nous ne devrions pas perdre 15 points et nous ne devrions pas payer 400 000 euros. Nous n’avons rien fait de mal."

Les cinq équipes ont désormais quatre jours pour confirmer leur appel, renforcer leur cas et faire changer la décision. Szafnauer voit cela positivement : "Ce n’est pas un problème, plus on creuse, plus ce sera de notre côté car nous n’avons rien fait de mal. Plus vous creusez, mieux c’est pour nous, ça me plait."

"En Formule 1, il faut exploiter le règlement à sa limite. Vous devez regarder ce qui est écrit et ce qui ne l’est pas pour exploiter le règlement. Le fait que nous ayons fait un bon travail et que nous ayons une voiture compétitive ne veut pas dire que nous avons fait quelque chose de mal."

Il insiste sur le fait que les écopes de freins, qui sont le sujet du problème, ont été "dessinées et fabriquées" par Racing Point : "Nous n’avons pas obtenu de pièce de Mercedes", poursuit-il, justifiant de nouveau qu’il s’agit de copie.

"Je pense que le fond du problème est que les gens voient notre voiture et disent que l’on a copié des aspects de la Mercedes, et que l’on a copié plus que ce qu’ils auraient copié. Malheureusement, copier est ce sur quoi la Formule 1 se base."

Mais pour trois des directeurs ayant décidé de faire appel, cet argument d’une copie faite par photo ne tient pas, et ils estiment que si une copie si précise était possible uniquement via des photos, d’autres répliques aussi fidèles auraient été vues avant.

Mais Szafnauer garde la même ligne de défense : "Nous avons 886 dessins uniques pour ces écopes, et si vous regardez le règlement, il dit que ça doit être votre design. Nous les avons dessinées, les commissaires disent oui mais l’origine vient de Mercedes."

"Il faut se rappeler qu’en 2019, ce n’étaient pas des pièces listées. Il faut se poser les bonnes questions : ça a débuté avec un design Mercedes et nous les avons dessinées nous-mêmes. Mais où Haas a débuté avec ses écopes ? Et où Toro Rosso a commencé avec ses écopes ?"

Et il s’appuie sur le fait qu’une pièce connue par une équipe peut être conçue de la même manière : "Une fois que vous apprenez quelque chose sur une pièce non listée, en 2019 dans notre cas, voire en 2018 quand nous avons eu l’information et donc quand c’était légal, vous ne pouvez pas le désapprendre."

Racing Point F1 - Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less