Szafnauer critique l’attitude de la FIA sur la pénalité ‘injuste’ d’Alonso

Il veut plus d’écoute et de constance

Recherche

Par Alexandre C.

13 mai 2022 - 14:24
Szafnauer critique l'attitude (...)

Fernando Alonso a été pénalisé non pas une mais deux fois au dernier Grand Prix de Miami : la première, pour un dépassement désespéré sur l’AlphaTauri de Pierre Gasly. La deuxième, pour avoir coupé les virages 14 et 15 au 52e tour, empêchant la Haas de Mick Schumacher de revenir sur l’Alpine avec le DRS.

Après la course, Laurent Rossi avait jugé « difficile à accepter » la pénalité de l’Espagnol, qui a perdu deux points dans l’affaire.

Otmar Szafnauer, le directeur d’écurie, ne digère toujours pas aujourd’hui : il regrette d’abord qu’Alpine ait eu zéro possibilité de pouvoir contester la décision auprès de la FIA, ni pendant ni après la course. Un nouvel épisode qui montre que la nouvelle direction de course va arrêter d’être trop ouverte avec les équipes ?

« Nous devons parler avec la FIA lors du prochain Grand Prix. »

« Nous avons besoin de clarté à ce sujet. Nous avons besoin d’un moyen de communication pour qu’on nous dise, "Ecoutez, vous devez rendre plus de temps". »

« Ce serait vraiment bien d’avoir un retour [de la FIA] en course pour dire ‘vous n’avez pas rendu assez de temps’, parce que Fernando, une fois qu’il est arrivé sur la ligne droite principale, a levé le pied deux fois de manière significative, et je ne sais pas s’il a rendu tout le temps gagné, mais il a rendu beaucoup de temps. »

« Et quand il conduit la voiture, il devrait se demander "Est-ce que j’ai tout rendu [le temps gagné en sortant de piste], est-ce que j’en ai rendu un peu, est-ce que j’en ai rendu assez ?". »

« Mais il savait qu’il avait fait une erreur. Et il pensait avoir effacé son avantage gagné. Ça aurait été donc bien de pouvoir discuter avec la FIA pour dire : "Regardez mon rythme de course, regardez où j’ai levé le pied, deux fois, regardez combien de temps j’ai rendu". »

« Et puis il aurait fallu comprendre que ce sont des conditions de course, vous devez [en pleine course] juger si vous avez assez rendu de temps. »

La situation de Fernando Alonso était difficile à estimer, rappelle Otmar Szafnauer : car il n’a pas doublé de voiture dans la manœuvre et il était donc moins évident de savoir comment effacer l’avantage gagné.

« Le problème, c’est que si vous quittez la piste et que vous gagnez un avantage, c’est-à-dire que vous dépassez quelqu’un qui était devant vous, alors il est facile de déterminer comment effacer la position gagnée. Soit vous avez rendu la position, soit vous ne l’avez pas fait. »

« Mais dans ce type de situation où tout le monde est derrière vous, comment pouvez-vous le dire ? Donc vous avez besoin de ce retour de la FIA. »

« Et je pense qu’il était tout à fait injuste de le pénaliser après. Ces gars étaient derrière eux, et ils se sont retrouvés derrière lui. Pourquoi le pénalisez-vous ? »

« Même un double champion du monde comme Fernando peut faire une erreur, et donc rendre le temps gagné. Vous avez essayé de faire au mieux de vos capacités et vous obtenez ce genre de pénalité. Je pense juste que c’est mal. »

« Je veux dire, Mick Schumacher n’a-t-il pas foncé sur Vettel, alors qu’il était en position de marquer des points et l’a fait sortir de la piste ? L’a-t-il fait ? Ok, quel genre de pénalité de temps Vettel ou Mick ont-ils eu ? Aucune enquête ouverte... »

Otmar Szafnauer n’espère pas renverser bien sûr le résultat de Miami. Il souhaite surtout qu’à l’avenir, l’incident serve de leçon à la FIA pour paraître plus à l’écoute.

« Ce qui nous est arrivé est arrivé. Nous n’allons pas changer cela. Donc, ce que nous sommes là pour faire, c’est de rendre l’avenir meilleur sans cesse pour tout le monde. »

« S’ils sont plus constants, l’avenir est meilleur pour eux aussi. Vous êtes moins critiqué, les fans sont moins désorientés. Tout le monde est plus heureux, les équipes sont heureuses parce qu’il y a de la constance. »

« J’espère qu’ils écouteront. Je ne vais pas aller leur parler pour inverser ce qui nous est arrivé et pour que je gagne quelque chose que je n’aurais pas autrement. »

« Mais ce que je veux gagner, c’est la constance pour tout le monde à l’avenir, y compris la FIA. »

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos