Suspense à Silverstone : Russell et Hamilton ont-ils vraiment le rythme pour gagner ?

La W15 est ‘massivement différente’ confirme Lewis

Par Alexandre Combralier

7 juillet 2024 - 09:25
Suspense à Silverstone : Russell et (…)

Il l’a fait : hier à Silverstone, George Russell a signé sa troisième pole en carrière et sa deuxième cette année.

Vainqueur déjà en Autriche, le pilote Mercedes F1 pourra-t-il doubler la mise aujourd’hui, en course ? Pour cela, il lui faudra résister, à la régulière, non seulement à son coéquipier mais encore à Lando Norris et à Max Verstappen…

Sur le papier, la victoire est-elle jouable ou bien manquera-t-il un ou deux dixièmes à Mercedes F1 en rythme de course, selon le poleman ?

« En réalité, nous savons que nous avons probablement un ou deux dixièmes de retard sur Lando et Max, mais nous avons une belle bataille à mener. »

« Mais la météo va jouer un rôle important. Vous savez, il a plu – ou pas - ces deux derniers jours. Un peu de pluie est prévue pour ce dimanche. Nous nous dirigeons probablement vers une autre course de type Montréal, où les conditions seront très changeantes. Ce sera donc une longue course. Comme je l’ai dit, nous surfons sur cette vague en ce moment, mais cela ne veut rien dire parce que le dimanche, c’est là que les points sont marqués. Mais nous sommes évidemment en excellente position pour nous battre pour la victoire. »

Quoi qu’il en soit, la W15 est comme métamorphosée depuis les évolutions reçues à Monaco. Comment expliquer un tel retournement de performance ?

« Nous avons effectué quelques petits changements qui ont eu un impact important. Nous savions depuis le début de l’année que la base de cette voiture était nettement meilleure que celle des années précédentes. Mais nous sommes passés d’une voiture survireuse l’année dernière à une voiture sous-vireuse cette année. Et maintenant, nous avons juste trouvé le juste milieu. Lorsque vous avez un bon équilibre, les températures des pneus sont dans la bonne fenêtre, et le temps au tour fait vraiment boule de neige. Cela n’a pas été un changement substantiel, mais cela a fait une énorme différence sur le temps au tour. »

Hamilton confirme que la Mercedes F1 est comme métamorphosée

Lewis Hamilton partira donc en première ligne, aux côtés de son coéquipier.

Pense-t-il qu’en rythme de course, il pourra se battre pour la victoire en résistant au retour de Lando Norris et de Max Verstappen ?

« En qualifications, j’ai été prudent avec mes réglages. J’ai pensé davantage à avoir un bon équilibre en course plutôt que sur un tour en particulier. Je pense donc que la voiture sera bonne pour moi en course, oui. »

« Mais Red Bull, en particulier Max, et les McLaren sont très, très, très rapides. Et d’une certaine manière, comme vous l’avez vu lors de la dernière course, ils avaient une bonne longueur d’avance sur nous. J’espère donc qu’avec les conditions météo, nous pourrons tenir notre rang. »

Il faudra cependant que Mercedes F1 évite les erreurs stratégiques commises à Montréal, où la victoire était possible en conditions changeantes.

« Je veux dire que nous passons tout en revue. Chaque cas est différent. Il faut se préparer à toutes les éventualités. Et ce n’est pas comme si vous pouviez planifier ces choses. Il s’agit avant tout de prendre des décisions et d’être prêt à exécuter tous les plans que l’on a besoin de préparer et d’avoir sous les yeux. Nous avons donc beaucoup revu le Canada, et je suis sûr que ce sera mieux ce dimanche. »

Lewis Hamilton a été aussi été interrogé sur les changements apportés à sa Mercedes F1. Sa voiture est-elle bien métamorphosée depuis quelques courses ?

« La différence est massive. Partout. Elle est tout simplement meilleure partout. Depuis Bahreïn, par exemple, la voiture était terrible, et les progrès que nous avons réalisés en termes de réglage et de mise au point de la voiture pour optimiser l’ensemble aérodynamique sont massifs. Cette équipe n’a jamais eu de mal à ajouter des performances, mais la partie de la voiture où on ajoute ces performances a toujours été, avec cette génération de voiture, une grande question - l’endroit où nous obtenons l’appui aérodynamique. Mais nos ingénieurs ont fait un travail formidable. »

Norris se méfie aussi de Max Verstappen

Mais derrière les Mercedes F1, Lando Norris pourrait tout aussi bien avoir le rythme nécessaire pour s’imposer en course.

Cependant le pilote McLaren F1, qui a raté son dernier tour en Q3, estime que George Russell et Lewis Hamilton pourraient bien disputer la victoire à la régulière.

« Si l’on regarde l’année dernière, ici déjà, Mercedes avait probablement l’une des F1 les plus rapides en course. Si ce n’est potentiellement la plus rapide. Je m’attends donc à ce qu’elles soient très rapides, d’autant plus qu’elles savent très bien gérer leurs pneus avant. Ils ont un très bon avant sur leur voiture. Et je pense que cela va bien les sauver. »

« Mais encore une fois, comme George l’a dit, les conditions vont être délicates. Mais nous sommes là. Nous avons été très rapides en courses de ces deux derniers mois. C’est probablement l’un de nos points forts. En fait, nous avons privilégié le rythme de course aux qualifications. Mais il s’agit d’un type de circuit très différent. Le tracé est très différent. »

Lando Norris se méfie aussi et bien sûr de ce diable de Max Verstappen...

« Je suis sûr que Max va courir contre nous en course, mais j’ai encore deux autres gars dont je dois me préoccuper, donc je ne me soucie pas seulement de Red Bull. Je pense que notre stratégie a été très bonne ces deux derniers mois, donc je suis content. »

« Nous avons besoin d’un bon rythme. Nous devons être capables de faire une bonne course. J’ai besoin de dépasser deux gars si c’est ce qui est prévu. Donc, oui, je suis confiant, d’après ce que nous savons et ce que nous avons vu au cours des dernières courses - nous pouvons aller de l’avant. »

Mercedes F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos