Susie Wolff veut accompagner des femmes du karting à la F1

Elle croit beaucoup en une protégée de Mercedes

Recherche

Par Emmanuel Touzot

7 novembre 2022 - 17:23
Susie Wolff veut accompagner des (...)

Susie Wolff pense que trouver une future pilote de F1 n’est pas mission impossible. Malgré l’absence de femmes en Formule 1 depuis plusieurs décennies, l’ancienne directrice de Venturi en Formule E garde espoir, et pense qu’avoir une discipline comme les W Series est une partie de la solution.

"Je pense qu’il s’agit de repérer un talent suffisamment tôt et de le développer, car le secteur est très compétitif" estime Wolff. "Il faut être le meilleur des meilleurs. La Formule 1 est le pinacle du sport, il faut donc être au niveau."

"Cela signifie qu’il faut prendre une jeune fille au niveau du karting, l’éduquer et la guider tout au long de son parcours pour qu’elle soit prête à concourir en Formule 1. Je pense que les W Series sont une bonne chose dans la mesure où elles créent des opportunités."

"Elles permettent aux filles de participer à des courses, mais nous devons être réalistes, pour accéder à la Formule 1, vous devez courir contre des hommes. La séparation dans le sport est peut-être un bon moyen de créer des opportunités, mais ce n’est pas une solution durable."

Il faudra attendre encore "quelques années"

L’ancienne pilote s’implique dans le programme de détection des jeunes pilotes dans l’écurie que dirige son mari Toto, Mercedes F1. Elle révèle qu’elle y a vu une possible future pilote de très haut niveau en la personne de Luna Fluxa, pilote de karting de 12 ans.

"Nous avons une jeune fille dans le programme Mercedes Junior, elle n’a que 12 ans. Elle est à l’avant-garde du karting européen. J’aime à penser que si elle continue sur sa lancée, et qu’elle a le bon soutien autour d’elle, elle aura une bonne chance."

Malheureusement, elle pense que le jour où une femme pilotera de nouveau en F1 n’est pas encore arrivé : "Il y en aura beaucoup d’autres et il s’agit simplement d’augmenter le vivier de talents, de faire courir plus de jeunes filles."

"Je pense qu’à l’heure actuelle, 1,5 % des titulaires de licences mondiales sont des femmes, ce qui est très peu. Malheureusement, je pense que pour voir une femme sur la grille de départ, il faudra attendre encore quelques années, mais ce serait fantastique pour le sport."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos