Formule 1

Surer : La baisse de salaire de Vettel n’est pas un manque d’appréciation

L’Allemand ne mène pas les négociations avec Ferrari

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 avril 2020 - 13:08
Surer : La baisse de salaire de (...)

Marc Surer comprend qu’en temps de crise, Ferrari ait besoin de réduire le salaire de Sebastian Vettel, qui voudrait continuer une année de plus au sein de la Scuderia. L’Allemand aurait refusé une première offre, même si cela n’est pas confirmé, mais Surer assure que cette réduction de salaire n’est pas contre le pilote.

"Où peut aller Vettel ? Ferrari sait exactement où il peut aller, donc ils ont la main sur les négociations," note Surer.

"Vettel avait un contrat très lucratif avec Ferrari à l’époque. Il est clair qu’il devra accepter une perte. Ce n’est pas un manque d’appréciation, mais plutôt un poker de haut niveau."

Mais où irait alors le quadruple champion du monde ? Surer pense que Mercedes pourrait être un beau défi, mais il déconseille à l’Allemand de rejoindre McLaren s’il a l’objectif d’un cinquième titre.

"Pourquoi pas Mercedes ? Je ne sais pas si Lewis Hamilton l’accepterait comme coéquipier, mais ce serait une surprise. Et l’entreprise aurait à nouveau un Allemand dans la voiture. Quand Nico Rosberg a pris sa retraite, c’était une mauvaise nouvelle pour Mercedes."

"S’il veut être champion du monde, il n’ira pas chez McLaren. Cela prend trop de temps là-bas, surtout parce que les nouvelles réglementations ont été reportées. Ils feront des progrès avec le moteur Mercedes, mais je ne pense pas qu’ils se battront pour le titre l’année prochaine."

Et si Vettel part de Ferrari, la Scuderia devra lui trouver un remplaçant : "Daniel Ricciardo et Carlos Sainz seraient les deux meilleurs pilotes. Ricciardo sait comment gagner des courses, il serait donc le meilleur choix."

"Il est assez mature pour bien évaluer les situations et s’il y a une chance de gagner, il la sait la saisir. Il l’a prouvé à plusieurs reprises. Quant à Sainz, il ne pourrait pas mettre en danger Charles Leclerc".

En revanche, il ne voit pas Antonio Giovinazzi comme un candidat sérieux à un volant chez Ferrari : "Je ne sais pas où il peut rester à l’avenir. Il a pris trop de temps pour marquer des points, il a fait beaucoup d’erreurs. Il ne bat Kimi Räikkönen que si ce dernier n’a pas envie de faire la course."

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less