Formule 1

Sur le papier, Russell et Williams F1 s’attendent à souffrir à Spa

Mais la météo pourrait pimenter le tout

Recherche

Par Alexandre C.

26 août 2020 - 14:31
Sur le papier, Russell et Williams (...)

Sur un circuit typé moteur, à Spa, et plus encore à Monza lors du Grand Prix suivant, Williams a-t-elle de bonnes chances de mieux performer, grâce à son V6 Mercedes ? C’est en tout cas l’espoir de George Russell et Nicholas Latifi, qui ne pourront certes pas trop compter sur leur châssis encore lacunaire.

L’actualité la plus forte, récemment, pour Williams, fut cependant l’annonce de la vente de l’équipe à Dorilton Capital, un fonds d’investissement qui sécurise l’avenir de l’équipe à court terme.

George Russell sait déjà que Spa pardonnera peu à sa monture, notamment parce que la Williams peine en virages à haute vitesse.

« Sur le papier, Spa est peut-être un circuit un peu plus difficile pour nous, en raison de la grande efficacité demandée par la piste avec ses longues lignes droites et ses virages rapides. Cependant, nous devrions avoir quelques pièces différentes pour essayer de voir si cela nous aide. Oui, ça va être génial de revenir à Spa. Il semble que les conditions météorologiques variables devraient mélanger un peu l’ordinaire et nous ferons tout notre possible pour profiter au maximum de ce que le week-end nous réserve. »

Nicholas Latifi lui découvrira le circuit ardennais au volant d’une F1, même s’il y a déjà couru l’an dernier en F2, dans des circonstances que l’on sait tragiques.

« C’était bien d’avoir cette semaine et demie sans course, pour tout analyser depuis le dernier triple-header et pour recharger les batteries, mais maintenant je suis super excité de revenir. Spa était l’une des courses où j’avais le plus hâte de piloter en Formule 1 cette année, car elle est si emblématique, et avec des virages comme ceux d’Eau Rouge et de Pouhon, c’est le circuit parfait pour piloter une F1. J’espère que nous pourrons être un peu plus compétitifs que lors de la dernière course. L’équipe a beaucoup travaillé en coulisses, alors j’ai hâte de prendre la piste et de participer à la prochaine manche. »

Dave Robson, le responsable de la performance, a conscience que le prochain triple- header (Spa, Monza, Mugello) sera « l’un des plus à couper le souffle de l’histoire récente de la F1. » Mais Williams pourra-t-elle y briller ?

« Nous commençons ce triple-header dans les Ardennes par le long et passionnant circuit de Spa-Francorchamps. La clé de la réussite est ici d’équilibrer l’appui et la traînée, pour équilibrer les performances entre les trois secteurs. Les deux premiers récompensent une faible traînée, mais le S2 contient une série de virages exigeants qui nécessitent un appui élevé. Les équipes tenteront différents compromis et observeront ce que font leurs concurrents avant de trouver une solution. Tout en trouvant le meilleur compromis aérodynamique, nous devons également nous concentrer sur les pneus. Cette année, Pirelli propose une gamme de composés plus tendres que l’année dernière, ce qui aura une influence sur les stratégies de qualification et de course. Nous nous concentrerons sur l’optimisation du pneu de qualification pour un seul tour, tout en examinant l’usure et la dégradation des trois composés potentiels pour la course. »

« La météo joue normalement un rôle durant le week-end de Spa, et il est peu probable qu’il en soit autrement cette année. Pour l’instant, la météo apparaît incertaine, mais nous serons néanmoins prêts à tout. »

Williams F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less