Formule 1

Sulayem promet de trouver des solutions pour éviter un nouvel ’Abu Dhabi’

"Si une telle situation se reproduit, nous aurons une solution instantanée"

Recherche

Par Olivier Ferret

18 décembre 2021 - 14:11
Sulayem promet de trouver des (...)

Alors que le nouveau président de la FIA, Mohammed ben Sulayem, se pencherait sur le cas de l’absence de Lewis Hamilton au gala de remise des prix jeudi soir, avec de possibles sanctions à la clé, il admet aussi que ce qui s’est passé à Abu Dhabi en fin de course doit donner lieu à une enquête précise et une analyse des procédures de la FIA.

Le Conseil Mondial a approuvé à l’unanimité cette action dans les dernières heures de la présidence de Jean Todt, son remplaçant devra la mener à bien afin que ce genre de controverse ne puisse plus avoir lieu.

"Nous examinerons les règles et nous sommes sûrs que, si une telle situation se reproduit à l’avenir, nous aurons une solution instantanée. Ou nous l’éviterons même."

"Il y a tellement de domaines que nous pouvons améliorer. Nous ne pouvons pas simplement nous asseoir et dire que nous sommes bons. Non, ce n’est pas suffisant dans un sport aussi important que la F1."

Ben Sulayem refuse de condamner pour l’instant le directeur de course, Michael Masi, à une éviction.

"Pourquoi sauter sur une telle conclusion alors que nous devons d’abord, réellement, nous pencher sur la question."

"Je viens tout juste d’être élu et j’examinerai la question dans les jours à venir. J’ai une réunion avec le personnel et j’examinerai chaque question qui peut être améliorée. Mais je ne vais certainement pas sauter sur une conclusion ou sur des décisions sans en revenir à mon équipe."

Ben Sulayem, ancien pilote de rallye membre du Conseil Mondial de la FIA depuis 2008, a aussi parlé à Toto Wolff depuis.

"Quelqu’un sera toujours contrarié par ce qui s’est passé. J’ai parlé à Toto. Je l’ai écouté. Quand je l’ai écouté, il a commencé à se calmer. Nous examinerons les règles et nous nous assurerons que toute situation comme celle-ci qui se produirait à l’avenir aura une réponse appropriée."

Il estime enfin que Hamilton, Mercedes et la FIA seraient en mesure de "repartir ensemble à zéro" en 2022.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less