Formule 1

Masi : Les commissaires de F1 ne peuvent pas entendre les plaintes à la radio

Pas d’influence donc sur leurs actions et décisions

Recherche

Par Olivier Ferret

28 juin 2021 - 14:44
Masi : Les commissaires de F1 ne (...)

Le directeur de course de la F1, Michael Masi, a relativisé les affirmations selon lesquelles les commissaires sportifs seraient influencés par les plaintes à la radio émanant d’équipes rivales concernant des incidents en piste.

Valtteri Bottas a été sévèrement puni pour avoir fait un tête-à-queue involontaire dans la voie des stands lors des essais en Autriche le week-end dernier, avec une plainte à la radio de McLaren à Masi diffusée publiquement à la télévision dans la foulée.

Le Finlandais avait déclaré que les équipes rivales "essayent toujours de vous entuber" avec ce genre de plaintes et Toto Wolff en avait remis une couche en déclarant que "c’est très divertissant de voir à quelle vitesse certains directeurs sportifs sautent sur le canal de Masi et décrivent des scénarios dignes de l’Armageddon. C’est bien que ces canaux soient maintenant ouverts pour que nous puissions tous rire !"

Masi explique pourquoi les commissaires de F1 ne sont pas influencés par cela.

"En fait, les commissaires sportifs n’entendent pas mes conversations avec les équipes. Ils n’entendent pas non plus les équipes pendant la course. Ils n’ont pas accès à ces informations."

Masi a également révélé qu’aucune équipe autre que McLaren ne s’était plainte de l’incident de Bottas.

"Je tiens à souligner ceci : lorsque des incidents comme celui-ci se produisent, nous informons immédiatement toutes les équipes qu’une enquête a été ouverte. Il est juste de dire que j’aurais quand même demandé aux commissaires sportifs d’examiner cet incident même si McLaren n’avait rien dit."

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less