Live - Le debriefing du GP de Hongrie, l'actu de la F1

>

Stella : Sans voiture de sécurité, Mercedes F1 aurait ’rattrapé’ Norris

Le directeur de McLaren pense que la victoire était compliquée à avoir

Par Emmanuel Touzot

12 juin 2024 - 14:52
Stella : Sans voiture de sécurité, (…)

Andrea Stella, le directeur de McLaren F1, ne pense pas que le timing du premier arrêt de Lando Norris ait contribué à la défaite de l’équipe à Montréal. Selon lui, sans voiture de sécurité, c’est Mercedes qui aurait décroché la timbale au Canada, avec un George Russell plus rapide que le pilote McLaren en fin de course.

"Pas plus tard dans la course. Je pense que plus tard dans la course, les choses se sont déroulées...Mercedes aurait dû terminer devant Lando. Nous avons donc maximisé ce qui était disponible après la voiture de sécurité" a déclaré Stella.

"Sans la voiture de sécurité, je pense que Lando aurait pu accumuler un tel avantage que nous aurions pu essayer d’aller jusqu’au bout avec les pneus secs. Mais je pense que Mercedes aurait pu nous rattraper, parce qu’ils étaient quelques dixièmes de seconde plus rapides que nous. Nous avions vraiment besoin d’un avantage net pour arriver à la fin en toute sécurité"

"Mais évidemment, c’est un peu académique parce que dans une course comme celle-ci [avec] deux ou trois voitures de sécurité, vous devez supposer qu’elles vont se produire et aussi, la météo était là. Nous savions que la course allait se jouer sur plusieurs scénarios et nous sommes satisfaits des résultats."

McLaren a économisé ses pneus en début de course pour pouvoir mieux utiliser ses pneus intermédiaires en fin de relais, ce qui explique l’énorme rythme de Norris quand il est passé en tête : "Nous savions qu’il n’aurait pas été facile d’atteindre la pluie prévue autour du 30e tour, il aurait été difficile pour les pneus intermédiaires de survivre aussi longtemps."

"Alors, comme nous n’avions pas de pression, nous avons commencé à économiser les pneus très, très tôt, même quand ce n’était pas nécessaire, en essayant de trouver des zones froides ou des zones humides pour s’assurer que les pneus restent en bon état pour le moment où la piste aurait été plus difficile."

"Il n’y a pas de magie, c’est juste que la position dans laquelle nous étions dans le premier relais nous a permis d’appliquer cette stratégie sans perte - parce que nous n’avions pas de pression de l’arrière."

McLaren F1

Mercedes F1

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos