Formule 1

Steiner : Si une équipe de F1 enfreint le gel des développements, la sanction sera très lourde

Le directeur de Haas F1 s’exprime sur la situation de son équipe

Recherche

Par A. Combralier

16 avril 2020 - 18:11
Steiner : Si une équipe de F1 enfreint

Aux essais de Barcelone, Haas s’était montrée constante, à défaut d’avoir autant impressionné que l’an dernier – mais avec les suites que l’on connaît. L’équipe américaine se situe dans le milieu de grille, c’est entendu, mais à quel niveau ? A l’avant ou l’arrière de ce milieu de grille ?

« Le milieu de grille est très serré, c’est difficile à dire » a répondu aujourd’hui sur ce sujet Günther Steiner, le directeur d’écurie.

« La différence entre le 5e et le 8e pourrait être de l’ordre du centième de seconde, mais je pense que nous en sommes quelque part par là. C’est sûr que les gens cachent parfois leurs jeux lors des essais, en faisant du sandbagging [en roulant avec plus d’essence], c’est aussi pourquoi il est difficile de dire où l’on se trouve, dans un milieu de grille si serré comme c’est le cas cette année. »

Le recul de Haas dans la hiérarchie serait-il dû à une collaboration moins étroite que par le passé avec Ferrari ? Depuis qu’Alfa Romeo est arrivée en tant que sponsor-titre pour Sauber, la Scuderia n’a-t-elle pas en effet distendu ses liens avec Haas selon Günther Steiner ?

« Le soutien n’a pas diminué depuis qu’Alfa Romeo a rejoint la F1 ; rien n’a changé. En ce moment, nous recevons les mêmes pièces de Ferrari qu’au début. Avec la nouvelle réglementation, celle qui entrera en vigueur en 2022, il y a quelques petites pièces en plus que nous devrons produire nous-mêmes, probablement environ cinq pour cent de plus qu’aujourd’hui. »

Le modèle Haas est-il ainsi toujours le bon selon Günther Steiner ? N’a-t-il aucun regret aujourd’hui ?

« Il n’y a rien que je ferais complètement différemment. Pour ce que nous avons fait, cela a plutôt bien fonctionné. Je ne dis pas que nous avons fait un travail parfait, comme je l’ai dit, on peut toujours faire mieux. Ce ne sont que de petites choses que l’on peut améliorer, nous n’avons certainement rien fait de mal sur le plan stratégique, par exemple. »

Mais pour progresser encore à l’avenir, Haas fait face au mur du coronavirus qui place l’équipe dans une situation financière précaire. La FIA a réagi en reportant à l’entrée en vigueur du nouveau règlement en 2022, pour éviter de nouvelles dépenses coûteuses.

Günther Steiner se dit toujours favorable aux apports de ce nouveau règlement, même si les développements sont aujourd’hui gelés dans les usines ; sur ce sujet, il se dit attentif aussi à ce que la FIA impose bien l’équité entre toutes les équipes, pour punir celles qui seraient tentées de tricher en contournant le moratoire sur le développement des F1 2021 et 2022…

« La nouvelle réglementation devrait rendre la grille plus égalitaire, car l’élément le plus important est le plafond budgétaire. Les grandes équipes ne pourront pas dépenser plus que nous, elles devront travailler avec un budget plus réduit, ce qui les rapprochera de nous. »

« Le gel du développement n’a pas encore été complètement signé, pour le moment nous sommes tous en shutdown. Nous sommes en train de décider ce qui est gelé et ce qui ne l’est pas - nous espérons qu’il y aura beaucoup de choses qui seront gelées. C’est assez facile pour la FIA de vérifier cela, parce que nous devons leur soumettre tous nos designs, alors ils peuvent tout mesurer et tout voir. La FIA est assez sophistiquée pour surveiller ce que nous faisons, elle a toutes les données et tout. Le risque d’essayer de tricher sur tout ça, c’est trop élevé pour une équipe. Les pénalités sont tellement élevées… Vous ne prendriez pas ce risque. »

Le report de l’entrée en vigueur du nouveau règlement a été décidé avec la FIA en concertation étroite avec la FOM. D’un point de vue général, Günther Steiner se dit satisfait du travail opéré par Liberty Media depuis le rachat de la F1…

« Je pense que Liberty Media a fait du bon travail en rendant le sport plus convivial pour les fans. De plus, le travail qu’ils ont fait au niveau numérique, comme pour les réseaux sociaux, a été fantastique. Nous étions vraiment en retard dans le sport sur ce média, ce travail aurait dû commencer il y a 15 ans mais ne l’a pas fait. Maintenant, nous rattrapons notre retard, mais ils font du bon travail dans ce domaine. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less