Formule 1

Steiner n’a ‘pas des attentes très élevées’ pour Haas F1 à Bakou

Se satisfaire du nécessaire…

Recherche

Par Alexandre C.

1er juin 2021 - 17:15
Steiner n’a ‘pas des attentes très (...)

Il y a parfois des bonnes nouvelles chez Haas F1, une équipe qui lutte pour sa survie en dehors de la piste au niveau budgétaire. Ainsi l’équipe a profité du week-end de Monaco pour annoncer l’arrivée de nouveaux partenaires, qui serviront à sécuriser un peu plus l’avenir financier de l’équipe.

C’est peut-être la nouvelle majeure de Monaco pour Günther Steiner, tant le Grand Prix fut difficile pour ses deux pilotes, qui ont fini à trois tours des vainqueurs…

« Il est bien connu que la Formule 1 est une très bonne plateforme mondiale pour les partenaires. C’est sur cela que nous comptons. Avec Haas, nous avons montré que nous pouvons être un bon partenaire et que nous sommes là pour l’avenir, et c’est le bon moment pour travailler avec nous. Car je crois que nous avons un très bel avenir devant nous. Je pense toujours que pour tout partenaire commercial qui rejoint la Formule 1, ou une équipe - comme, espérons-le, Haas - cela peut être bon pour eux. »

Le directeur d’écurie peut compter sur deux rookies au potentiel à exploiter, Nikita Mazepin et Mick Schumacher. Du reste la F1 a compté trois jeunes pilotes sur le podium à Monaco : Max Verstappen, Carlos Sainz et Lando Norris. Günther Steiner pense-t-il aussi que la jeunesse prend de plus en plus le pouvoir en F1 ? Les jeunes pilotes sont-ils mieux formés qu’avant, ce qui expliquerait le choix de Haas de retenir deux débutants ?

« De nos jours, les pilotes arrivent de toute façon plus jeunes, pas seulement maintenant mais probablement depuis quelques années environ, les pilotes entrent en Formule 1 plus jeunes que par le passé. C’est une tendance. Évidemment, ils vieillissent plus vite - ou ils vieillissent plus jeunes, je dirais. Ils commencent le karting très jeunes et ça va rester comme ça à l’avenir. Les réflexes sont meilleurs quand on est jeune, la motivation est plus grande, et je pense que c’est bon pour le sport d’avoir des jeunes qui arrivent. Je n’ai rien contre les anciens, ils ne devraient pas m’en vouloir, mais nous avons tous une vie dans un cocon. Je pense que la vie reste la même, elle commence juste plus jeune et se termine plus vite maintenant. »

Si l’on revient au circuit de week-end, à Bakou, quel jugement porte Günther Steiner sur le Grand Prix à venir ? Nikita Mazepin et Mick Schumacher ont tous deux couru sur ce circuit en 2019, mais est-ce que cette expérience leur sera d’une grande aide ?

« Bakou est un très bel endroit où aller pour une course. C’est un circuit urbain mais il y a ces longues lignes droites. Nous aimons y aller, c’est différent, mais nous demandons toujours des choses différentes - mais nous voulons que tout soit pareil en fait à la fin. Je suis un grand fan de Bakou et j’espère qu’il restera longtemps sur le calendrier. »

« Nos pilotes ont tous deux couru une fois là-bas. Évidemment, c’est un circuit très délicat, mais nos attentes ne sont pas très élevées. Pour eux, c’est la même vieille histoire, ils doivent acquérir de l’expérience et apprendre toutes les ficelles du circuit pour être prêts pour l’avenir. Nos performances ne seront pas très différentes de celles du Monte-Carlo, mais nous sommes impatients car nous essayons toujours de tirer le meilleur de ce que nous avons. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less