Formule 1

Steiner met les choses au point avec Mazepin après la polémique en Q1

Il doit écouter son ingénieur, pas son instinct

Recherche

Par Alexandre C.

8 novembre 2021 - 16:12
Steiner met les choses au point (...)

Les qualifications du dernier Grand Prix du Mexique ont valu une nouvelle polémique interne à Haas F1. Nikita Mazepin avait demandé à passer son coéquipier Mick Schumacher afin de mettre plus en températures ses pneus.

Suit un échange savoureux par radio que voici… « Négatif, reste derrière » lui a dit son ingénieur. « Tu rigoles ? » a répondu Mazepin. « Non, on ne rigole pas et si tu veux laisser la place, alors laisse la place maintenant » a conclu l’ingénieur.

Juste après les qualifications, à chaud, Mazepin avait pointé l’existence de « règles différentes », car à Zandvoort Mick Schumacher avait été autorisé à dépasser.

Günther Steiner a pris position dans cette guéguerre pour les dernières lignes et pour une fois, le directeur d’écurie a pris une position tranchée : Mazepin ferait mieux d’écouter le mur des stands.

« C’était clair après Zandvoort, nous en avons discuté. Nous avons dit que nous allions regarder ce qui allait se passer, parce que nous voyons beaucoup plus qu’eux. »

« Nous avons vu qu’il n’y avait pas de raison [de le laisser passer], parce que même si Nikita dépasse Mick, il aurait été coincé derrière la Williams. Donc il n’y a pas de gain de temps. Et puis la température de ses pneus était bonne. »

« Donc c’était juste comme : non, reste où tu es parce que sinon nous prenons un risque. »

« Au final, c’est mieux pour Nikita, parce que Mick s’est retrouvé dans le trafic dans les derniers virages, et pas lui. Mais il ne le sait pas. »

Günther Steiner dément donc fermement Nikita Mazepin, qui sous-entend que Haas favorise Mick Schumacher...

« Nous essayons juste de faire de notre mieux, car ce que je leur dis toujours : les gars, nous voyons beaucoup plus de choses que vous. Donc n’essayez pas d’être le stratège de la course ou quoi que ce soit. Écoutez simplement. »

« Évidemment, sa réaction [celle de Mazepin] a été, je pense, dans le feu de l’action, de vouloir en savoir plus. »

A froid, Mick Schumacher a donc beau jeu de rappeler que pour lui, toutes les procédures ont été respectées - et elles l’ont été. »

« Certainement de notre côté, tout s’est passé comme normal et comme prévu. »

« Évidemment, les Williams étaient là, mais ils ont fait un tour de sortie plus rapide que ce que nous avions prévu. Nous avons juste fait notre tour de sortie normal, vraiment. »

« Je pense que l’équipe a donné des instructions claires, et les instructions de tenir les positions sont venues des deux côtés. De mon côté, il n’y a pas vraiment de raison d’être contrarié en aucune façon. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less