Steiner : La fiabilité du moteur Ferrari est une source d’inquiétude

Haas F1 a perdu deux MGU-K à Monte Carlo

Recherche

Par Paul Gombeaud

9 juin 2022 - 19:33
Steiner : La fiabilité du moteur (...)

Günther Steiner, le directeur de l’équipe Haas F1, a reconnu que la fiabilité du moteur Ferrari devenait une source d’inquiétude de plus en plus grande suite aux problèmes rencontrés il y a deux semaines à Monaco.

En course, Kevin Magnussen se battait pour une place dans le top 10 avant que son MGU-K ne le contraigne à s’immobiliser dans son garage.

Il s’agissait d’ailleurs de la deuxième panne de MGU-K subie par Haas F1 à Monaco, l’autre ayant provoqué une "surcharge" de la boîte de vitesses sur la monoplace de Mick Schumacher durant les libres 1. L’Allemand a ainsi dû utiliser une nouvelle boîte de vitesses et un nouveau MGU-K pour le reste du weekend.

Lors des deux dernières courses disputées, chaque équipe utilisant un moteur Ferrari a ainsi connu des pannes : la Scuderia elle-même voyait Charles Leclerc abandonner alors qu’il menait le Grand Prix d’Espagne, tandis qu’à Monaco, Alfa Romeo perdait elle aussi un MGU-K le vendredi.

Lorsqu’on lui demande si la fiabilité de l’unité de puissance de Ferrari l’inquiète, voici ce que répond Steiner :

"Allez-vous me croire si je vous dis ’non, je ne suis pas du tout inquiet ?’ Vous ne devriez pas après tout ce que vous venez de mentionner ! Evidemment nous avons connu des problèmes, mais c’était surtout à Monte Carlo, avant ça nous n’avons eu aucun problème majeur."

"Mais à Monte Carlo, nous avons eu des problèmes et Alfa Romeo aussi. J’espère que ça va s’arrêter là, mais vous êtes toujours inquiet à propos de ça. Kevin prenait un bon départ, tout se déroulait comme prévu. Nous n’aurions bien sûr pas pu terminer sixième ou septième, mais je pense que nous aurions pu décrocher la neuvième place."

"C’est toujours décevant de devoir s’arrêter. Il y a des inquiétudes. Il y en a tout le temps. Mais après Monte Carlo, elles sont encore plus grandes."

Suite au problème qui avait contraint Leclerc à abandonner à Barcelone, Ferrari affirmait avoir identifié les causes et se montrait confiante que le problème ne se répète pas.

Ce n’est visiblement pas le cas de Steiner, qui ne sait pas encore ce qui a affecté ses deux voitures à Monaco.

"Ils sont encore en train d’étudier les détails. C’est leur travail. Ils vont tout regarder et s’assurer que le problème ne se reproduise pas."

Haas F1 occupe actuellement la huitième place du championnat des constructeurs avec 15 unités, alors qu’elle reste sur trois Grands Prix sans point marqué. Ce qui fait dire à Steiner que son équipe mériterait de figurer plus haut au classement.

"Honnêtement, je pense que nous valons mieux que la huitième place. Nous avons très bien débuté, et la voiture a plus de potentiel que ce que nous montrons en ce moment. Nous devons à nouveau réussir à extraire le maximum de performance possible de la voiture."

"Nous avons des hauts et des bas, parfois nous sommes très bons en qualifications et moins en course, parfois c’est l’inverse. Nous avons besoin de connaitre un bon weekend. Après ça, nous pourrions à nouveau franchir les étapes rapidement. J’espère que nous parviendrons à rester bien installés dans le milieu de peloton."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos