Steiner : Je ne suis pas devenu une star grâce à ’Drive to Survive’

Le directeur de Haas F1 révèle n’avoir jamais regardé la série Netflix

Recherche

Par Paul Gombeaud

3 mai 2022 - 18:39
Steiner : Je ne suis pas devenu une (...)

Günther Steiner est devenu l’une des figures emblématiques de la série Drive to Survive, la production Netflix qui évoque les coulisses de la Formule 1. Le directeur de Haas F1 amuse beaucoup les téléspectateurs avec son franc-parler et certaines déclarations sans filtre.

Mais l’intéressé ne semble pas donner beaucoup d’importance à sa popularité. Lorsqu’on lui demande s’il se sent comme une star grâce à la série, la réponse est on ne peut plus claire : "Non."

"Ce n’est honnêtement pas le cas. Je n’ai jamais regardé ce programme," a révélé le dirigeant autrichien à Crash.net.

"Bien sûr les gens viennent vous voir car ils vous reconnaissent et veulent faire des selfies, mais je n’ai pas l’impression d’être une star. Ca ne fait pas partie de mon plan de carrière."

"On me raconte ce qui se passe dans la série, mais je le sais puisque j’étais là lorsque ça a été filmé ! Je sais donc plus ou moins ce qui est présenté mais je ne sais pas comment tout ça a été édité."

"Pourquoi je n’ai jamais regardé ? Je ne compte pas le faire sous prétexte qu’on me voit. De même je n’écoute pas mes interviews à la radio car ce n’est pas quelque chose que j’aime faire. Ce n’est pas que ça me fait peur, je n’apprécie pas c’est tout."

"Si je regardais Drive to Survive, j’essaierais de faire mieux lors de mon passage suivant mais ce ne serait alors plus moi. Il me faudrait mettre beaucoup d’énergie là-dedans et je ne pourrais alors plus me concentrer sur mon travail."

"Je suis là pour diriger une équipe de F1, pas pour être un acteur. Même si les gens me disent ’oh, tu es un bon acteur,’ ce n’est pas mon métier. Je dis toujours que je suis trop moche pour devenir acteur."

Si Steiner n’est donc pas intéressé par l’image qui est en renvoyée de lui dans la série, il l’accepte dans la mesure où cette production a grandement contribué à rendre la F1 plus populaire, notamment aux Etats-Unis.

"Même si je n’en étais pas satisfait je ne pourrais rien changer, il vaut donc mieux que je l’accepte."

"Comme je l’ai dit précédemment, ce n’est pas un objectif dans ma carrière mais c’est arrivé. Je respecte ce que ça nous apporte et par conséquent je ne veux rien y changer."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos