Formule 1

Steiner : Haas F1 n’est ’pas pressée’ de remplacer ses pilotes

La décision pourrait tarder sur un marché assez fermé

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 octobre 2020 - 14:38
Steiner : Haas F1 n’est ’pas pressée’ (...)

En cette veille de Grand Prix du Portugal, Günther Steiner a fort logiquement été interrogé sur le départ annoncé de Romain Grosjean et Kevin Magnussen. Il tempère la décision à venir, et assure que le talent sera prioritaire sur l’argent de ses futurs pilotes.

"Argent et talent. Le talent a toujours besoin d’être présent, pas seulement l’argent, le talent est plus important," assure Steiner, qui prévient que la décision pourrait tarder à venir. "Certaines personnes apportent des sponsors avec eux. Nous étudions toutes les options."

"Nous avons plusieurs opportunités et plusieurs options parmi lesquelles nous pouvons choisir. Les opportunités ne vont pas s’en aller car le marché est faible cette année et nous avons une chance. C’est la raison pour laquelle nous ne sommes pas pressés de faire une annonce."

"Plus vous réfléchissez à une décision, plus elle s’améliore et plus vous avez de clarté. Nous ne sommes pas pressés donc pourquoi devrions-nous le faire demain ou après-demain ? Cela prendra le temps qu’il faut. Nous sommes heureux des décisions que nous allons prendre."

Steiner avait parlé d’une liste à 10 ou 12 noms, et il reconnaît que celle-ci s’est largement réduite : "Il ne reste plus beaucoup de noms sur la liste, mais je ne veux plus parler de noms, de chiffres, si je peux juste demander un peu de patience."

"Deux débutants ? Pourquoi pas. C’est aussi une des choses que nous évaluons. Avons-nous besoin d’un expérimenté ou pas ? Sinon, OK, nous aurons deux rookies. Mais parfois, simplement essayer quelque chose de différent aide à en savoir plus. Et parfois cela vous dit que tu n’aurais pas dû le faire, j’en suis pleinement conscient. Parfois, faire les choses différemment, cela ouvre de nouvelles idées et nous nous améliorons. Si nous restons sur un statu quo, nous n’évoluerons jamais."

Il revient sur la décision d’annoncer de manière précoce à ses pilotes actuels qu’ils ne seraient pas retenus : "Nous voulions être justes envers eux, nous aurions pu garder ça pour nous pendant un moment et puis le faire, mais je pense qu’ils ont été bons avec nous ces dernières années, donc nous avons voulu leur dire pour qu’ils aient la chance de trouver autre chose."

"Si nous leur avions dit uniquement quand nous déciderons qui va piloter la voiture, peut-être à la fin de l’année, ils auraient eu moins de chance de trouver quelque chose à faire l’année prochaine. Nous sommes arrivés à la conclusion que nous avions atteint un pic de performance avec nos pilotes."

Steiner reconnaît que Grosjean et Magnussen n’ont pas eu la chance de se défendre en 2019 et 2020, et espère pouvoir commencer une reconstruction dès 2021, avant de progresser en 2022 : "C’est de notre faute si nous ne leur avons pas donné une bonne voiture cette année et l’année dernière."

"J’espère que ce sera mieux l’année prochaine, mais les chances que nous retrouvions notre forme de 2018 l’année prochaine sont assez faibles, nous devons aussi être réalistes. Donc quitte à faire des changements, il vaut mieux les faire maintenant pour avoir une base à reconstruire."

"Pour le moment, l’année prochaine, nous n’avons rien à perdre. Nous devons juste remonter. Nous ne pouvons pas descendre beaucoup plus que là où nous sommes actuellement. Ce que nous voulons faire, c’est avoir les mêmes pilotes en 2022 lorsque le nouveau règlement sortira, car il y a une nouvelle voiture. L’année prochaine est donc aussi une opportunité. C’est un défi parce que notre ensemble semble ne pas être merveilleux. L’opportunité est de construire pour 2022 alors que nous espérons être à nouveau plus forts, revenir là où nous voulons être."

Steiner a aussi eu un mot pour la longévité des pilotes actuels avec l’équipe et a déclaré qu’ils avaient "compris" les raisons que l’équipe leur avait données.

"Même si nous avons eu des hauts et des bas dans nos relations, à la fin, vous ne restez pas avec des gens aussi longtemps, quatre et cinq ans, si vous ne les appréciez pas. C’est toujours difficile d’annoncer ce genre de choses, mais au final, j’ai comme priorité l’équipe et ils ont tous les deux été très compréhensifs."

"Bien sûr, ils n’étaient pas heureux, je veux dire... qui le serait, mais ils avaient une bonne compréhension de la situation et ils savent que nous leur avons également donné une bonne chance. Ce n’était donc pas seulement bon pour nous, c’était aussi bon pour eux."

"Il n’y a pas de tensions entre nous et nous voulons finir la saison avec quelques points de plus."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less