Formule 1

Steiner : Haas F1 a conçu ses conduits de frein au prix fort, Racing Point les a copiés

Une différence d’approche soulignée par le directeur d’écurie

Recherche

Par Alexandre C.

7 août 2020 - 12:07
Steiner : Haas F1 a conçu ses conduits

Alors que le premier verdict de la controverse Renault / Racing Point autour de la légalité de la monoplace rose est tombé aujourd’hui (400 000 euros d’amende et 15 points en moins pour Racing Point), une autre équipe suit avec une vigilance particulière le dénouement définitif de cette affaire (puisqu’il y aura sans doute appel) : Haas F1.

En effet depuis son arrivée en F1, l’équipe américaine n’a jamais caché son approche – que Racing Point a poussée à un autre degré. Il s’agit de s’inspirer d’une autre équipe A, Ferrari en l’occurrence, pour transposer un maximum de pièces de la Scuderia vers Haas, dans le respect de la légalité des pièces listées.

Or depuis 2020, les conduits de freins, au cœur de la controverse, ont rejoint cette liste de pièces que les équipes doivent produire par leurs propres moyens. Et alors que Racing Point a avoué avoir copié les écopes Mercedes, mais de 2019, Haas, de son côté, a assuré avoir adopté une approche bien plus prudente du point de vue réglementaire.

Günther Steiner a ainsi souligné que Haas avait été toujours « transparente » avec la FIA et avait même embauché des personnes supplémentaires pour produire, par ses propres moyens, les conduits. Entre les lignes, le directeur d’écurie dit que Haas a été bien plus dans le respect des règles que Racing Point…

« Je pense que nous avons toujours été transparents, dans ce que nous faisons, et vous pouvez le voir sur la voiture, parce que sinon notre F1 serait rapide qu’une Ferrari, et elle ne l’est pas, si nous la copions. Je pense donc que nous avons respecté les règles. »

« En fait, nous avons passé beaucoup de temps à découvrir quelles étaient les règles et nous avons pris l’initiative de le faire, donc je pense que de ce côté-là, nous sommes très sûrs de ce que nous avons fait. »

« Nos conduits de freins, nous ne les avons pas pris de l’année dernière, en les copiant et en les produisant pour cette année. Non, nous avons conçu nos propres conduits de frein, nous avons employé des personnes spéciales pour cela, parce que nous étions en discussion avec la FIA. »

« On s’est dit, comment faire cela légalement ? Que devons-nous faire pour ne pas être dans l’illégalité ? C’est donc ce que nous avons fait. Nous avons employé des gens, et cela nous a coûté beaucoup plus d’argent pour le faire. Parce qu’avant, nous achetions les conduits de freins, et maintenant, nous devons faire venir d’autres concepteurs de Dallara, et tout est traçable. »

« Je suis content de ce que nous avons fait. Je n’y vois aucun problème. Et je pense que beaucoup de gens savent ce que nous avons fait, et ce que nous n’avons pas fait. Nous l’avons fait dans les règles de l’art. Je suis donc très détendu, et j’espère que nous saurons bientôt ce qui se passe sur cette affaire, car nous sommes aussi intéressés que vous. »

Même si on sent qu’un verdict nuisant à Racing Point ne lui déplairait pas forcément, Günther Steiner (qui s’exprimait avant que tombe le premier jugement) refuse de faire un pronostic sur l’issue définitive de la controverse. Haas regarde cette affaire en tant qu’observateur, non en tant que partie impliquée.

« Je ne sais pas ce que ce sera le verdict sur ces conduits de freins, et je ne sais toujours pas ce qu’ils ont réellement fait. Il y a beaucoup de rumeurs que tout le monde entend, mais je ne veux pas m’étendre sur les rumeurs, parce qu’elles ne signifient rien pour moi si je n’ai pas de faits, il est inutile de les raconter. »

« Si c’est comme on le dit, qu’ils les ont copiés ou qu’ils les ont achetés, cela n’est pas correct à notre avis. Mais d’abord, je veux voir. Il n’y a pas d’urgence. Il n’y a pas de stress de notre côté. Nous attendons juste de voir ce qu’ils décident cette semaine, puis nous prenons un temps de réflexion, et ensuite nous décidons ce qu’il faut faire ensuite. »

« Quand vous avez la suspension, la même boîte de vitesses, les mêmes points de fixation au châssis, pourquoi l’empattement serait-il différent ? Dites-moi cela ? C’est dans les règles. »

« Mais tout le reste, par exemple nous avions un concept complètement différent sur les radiateurs en 2018 que Ferrari. Nous avions des choses complètement différentes, parce que nous n’étions pas conscients de ce qu’ils faisaient là-dedans. Et nous ne sommes pas allés prendre des photos de ces choses. »

Haas met ainsi la pression sur la FIA : si l’approche de Racing Point est jugée légale, Haas compte bien l’adopter…

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less