Formule 1

Steiner en remet une couche sur l’indemnisation des crashs en F1

Il revient aussi sur les accidents ‘étranges’ de Schumacher chez Haas F1

Recherche

Par Alexandre C.

19 août 2021 - 13:37
Steiner en remet une couche sur (...)

Mattia Binotto a récemment fait une proposition, à la suite des lourds accidents causés notamment par Valtteri Bottas au dernier Grand Prix de Hongrie, et qui ont été la cause d’une facture très salée pour Red Bull (qui a vu ses deux voitures être éliminées) : le patron de Maranello suggère que ce soient les équipes des pilotes fautives qui prennent en charge financièrement les dégâts occasionnés.

Cette mesure serait d’autant plus importante en période de budgets plafonnés, qui limitent les capacités des écuries de pointe… justement comme Ferrari.

Mais le partenaire de Ferrari, Günther Steiner, chez Haas, considère, dans sa dernière chronique pour The Race, que cette règle créerait des situations juridiques bien trop complexes, et in fine coûterait plus cher en frais de justice et d’avocat.

Le directeur de Haas sait aussi que plus les écuries de pointe ont d’accident, plus les budgets plafonnés les affecteront, réduisant ainsi quelque peu l’écart budgétaire dans la hiérarchie…

« Si nous inscrivons dans le règlement que quiconque se crash dans quelqu’un est responsable [financièrement] des dommages, l’expert de l’assurance vient ensuite dire de qui il s’agit et, tout à coup, nous employons 20 autres personnes pour être juges et commissaires et déterminer les pourcentages de faute de tout le monde. »

« Et l’instant d’après, nous nous retrouverons devant un tribunal alors que quelqu’un vous doit 100 000 dollars, car la valeur des pièces n’est jamais simple. Une pièce qui en est à sa dernière course sur cinq a moins de valeur qu’une pièce neuve et ainsi de suite. »

Alors quelle proposition fait Günther Steiner ? Eh bien, le directeur d’écurie propose : le statu quo. Et évoque notamment l’argument des fans qui demandent une plus grande simplicité du sport.

« À un moment donné, il faut se dire "on vit avec ça, on va le gérer" et passer à autre chose. Sinon, nous pourrions compliquer les choses à l’extrême et nous aurions besoin d’un plafond budgétaire plus élevé juste pour employer les experts en dégâts. Les gens veulent regarder les Grands Prix, ils ne veulent pas entendre parler de réclamations d’assurance. Parfois, nous devons nous calmer un peu. Si nous avons trois courses sans aucun dégât, tout le monde oubliera cela. »

Steiner critique un Schumacher trop brouillon

Du côté de Haas, les crashs ont été légion en début de saison avec Nikita Mazepin, mais depuis quelques courses, la tendance s’est inversée et c’est clairement Mick Schumacher qui est devenu le pilote le plus "sale" de l’équipe.

Günther Steiner n’a pas manqué de le remarquer et il adresse ainsi un petit tacle au protégé de Ferrari...

« Évidemment, vous anticipez quelques dégâts avec les pilotes débutants, mais si vous regardez, Nikita a fait quelques erreurs au début, mais ce n’était pas des grosses. »

« Mais avec Mick, lors des dernières courses, nous avons eu quelques grosses erreurs et je trouve un peu étrange qu’elles ne se soient pas produites en début de saison, mais après cinq ou six courses. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less