Steiner critique la FIA sur la fin de GP tronquée et la pénalité de Magnussen

GP très solide de Schumacher

Recherche

Par Alexandre C.

11 septembre 2022 - 18:23
Steiner critique la FIA sur la fin (...)

En partant plutôt loin sur la grille, et avec si peu de roulage durant les essais libres, Mick Schumacher a finalement réalisé une prestation fort solide à Monza, terminant dans la roue de l’Alpine d’Esteban Ocon, à la 12e position.

Il a aussi gratifié le public de Monza d’une jolie manœuvre sur la Williams de Nicholas Latifi.

« Si l’on considère que je n’ai pas beaucoup roulé ce week-end et que j’ai eu des qualifications difficiles, et sachant que j’ai fini par être proche des points – mentalement, je me dis que j’ai fini dans les points – on peut dire que c’était une très belle récupération. La Williams de Nicholas Latifi était super rapide sur les lignes droites, elle s’est même échappée dans la zone DRS, donc j’ai dû tenter de dépasser d’une manière ou d’une autre, et c’était un bon mouvement. »

« Dans l’ensemble, nous sommes vraiment heureux de la performance que nous avons montrée, et nous étions vraiment sur une bonne trajectoire de course car tout le monde avait du mal avec ses pneus et nous étions sur un très bon pneu. »

De son côté, Kevin Magnussen a perdu des points d’appui aérodynamique après un contact avec Valtteri Bottas au niveau du diffuseur ; puis a écopé de 5 secondes de pénalité pour avoir gagné un avantage durable en coupant un virage, là encore en début de Grand Prix.

Dans ces conditions, le Danois, trop brouillon, termine loin des points.

« J’ai eu un contact au début de la course dans le virage 1 - j’ai été touché par l’arrière et le diffuseur a été endommagé - et à partir de là, nous étions lents. Les dégâts étaient trop importants, je ne sais pas exactement l’impact que tout cela a eu, mais néanmoins ce n’était pas un grand jour. »

« Vous espérez toujours que la prochaine course sera meilleure. Singapour semble mieux convenir à notre voiture, alors j’ai hâte d’y être. »

Alors que Haas disputait un de ses Grands Prix à domicile (bureau d’études à Maranello, sous-traitance avec Dallara), Günther Steiner ressort forcément déçu et frustré de la performance globale de ses voitures ce week-end à Monza.

Günther Steiner en veut aussi aux commissaires pour la pénalité contre Kevin Magnussen... et pour la fin de course tronquée, qui a privé Mick Schumacher d’attaques potentielles sur Esteban Ocon ou Guanyu Zhou devant lui.

« Le truc avec cette course, c’est qu’en gros, les commissaires ont coupé court par deux fois à notre course. Kevin a eu un incident au départ où il a été percuté et son diffuseur a été endommagé. Il a eu une pénalité parce qu’il ne pouvait pas rester sur la trajectoire de course mais avec les roues arrières en l’air, c’est difficile de rester sur la trajectoire de course - je n’estime pas que la pénalité soit appropriée. »

« Je ne pense pas que j’ai besoin de discuter de la fin de la course parce que ce qui s’est passé, s’est passé et ça n’a pas été géré comme ça aurait dû l’être. Ailleurs, Mick a fait un travail fantastique pour finir 12e compte tenu de son manque de roulage sur la piste ce week-end et de notre rythme attendu sur ce circuit. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos