Steiner comprend qu’il y ait trois Grands Prix de F1 aux Etats-Unis

Mais il n’en veut pas d’une quatrième outre-Atlantique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 mai 2022 - 12:10
Steiner comprend qu'il y ait (...)

Günther Steiner est très positif quant à l’arrivée massive de la F1 aux Etats-Unis. Le fait que le pays organise dès l’an prochain trois Grands Prix de Formule 1 ne lui pose aucun problème, puisqu’il rappelle que les distances entre ces courses sont plus élevées qu’en Europe.

En effet, il y a près de 3000 kilomètres entre Miami et Las Vegas, une distance qui peut englober une dizaine de courses sur le Vieux Continent. Le directeur de Haas F1 ne trouve donc pas illogique que cela se fasse ainsi.

"Je pense qu’ici à Miami, toute la ville le porte" a déclaré Steiner. "À Austin, beaucoup de gens viennent aussi, mais ce que je vois, c’est qu’il ne faut jamais oublier à quel point les États-Unis sont grands. J’ai vécu ici pendant longtemps, alors je vois la différence."

"C’est comme avoir un grand prix en Angleterre ou en Espagne, vous pouvez avoir du succès dans les deux endroits. C’est la même chose ici. Nous sommes sur la côte est ici et COTA est au Texas. Le Texas lui-même est un immense État, donc je ne pense pas qu’ils se mangent l’un l’autre."

"C’est un grand pays qui peut avoir cette quantité de Grands Prix parce que la population est de plus de 300 millions d’habitants. C’est comme en Europe, et en Europe, on ne dit pas ’parce que nous avons un grand prix au Royaume-Uni, nous ne devrions pas en avoir un au Portugal’, par exemple."

"Non, c’est assez loin. C’est à cela que nous devons nous habituer en tant qu’Européens, si je parle en tant qu’Européen, à savoir que ce pays est si grand qu’il peut accueillir un tel nombre de courses sans problème."

Las Vegas sera plus intéressant qu’un retour à Indianapolis

Avant que le projet de Las Vegas ne se confirme, l’idée d’un retour à Indianapolis était évoquée. Steiner ne pense pas que la ville elle-même se prête à la F1, en dépit d’un circuit adapté. Il pense désormais qu’avec trois GP aux USA, il faut consolider le produit et l’améliorer.

"J’ai du mal à voir Indy. Je pense qu’il y a des choses plus faciles, comme ici, vous avez une ville qui veut la Formule 1. Austin, maintenant, est habituée à la Formule 1. Lorsque cela a commencé, Bobby Epstein a fait un travail fantastique en partant de nulle part pour créer cela à partir de rien et susciter l’intérêt pour la F1."

"Après, nous irons à Vegas, une ville complètement différente, à nouveau. Indianapolis, la ville est beaucoup plus petite que tous ces sites que nous visitons maintenant. Oui, il y a un espace pour une course, mais je ne sais pas à quel point ce serait intéressant de le faire là-bas, je n’ai pas ces données."

"Avec Vegas l’année prochaine, il y en a trois de prévus pour le moment. Aussi grand que soit le pays aux États-Unis, il faut consolider ce que nous avons. Pas seulement essayer de faire plus, et plus encore. Nous devons faire en sorte que ce soit de mieux en mieux."

Steiner aimerait que la prochaine destination de la F1 soit sur un continent qui n’a pas encore de Grand Prix : "Je pense que ce serait bien que nous retournions en Afrique. En général, l’Afrique est un continent qui a une grande population, et ce serait une bonne chose que nous y allions."

Circuits

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos