Formule 1

Steiner avertit ses mécanos : ils sont déjà ‘privilégiés’ d’avoir un job bien payé en F1…

Il estime que Haas ne pourra refaire son retard en 2021

Recherche

Par Alexandre C.

19 janvier 2021 - 15:07
Steiner avertit ses mécanos : ils (...)

Après 17 courses en 24 semaines l’an dernier, dans un calendrier surchargé, les mécaniciens de F1 ne vont pas avoir plus de repos en 2021 – le calendrier prévoit un nombre record de 23 Grands Prix, officiellement.

Les mécanos seront ainsi à la limite du raisonnable, tandis que le système de bulles devrait, de plus, les tenir éloignés de leurs familles pendant plus de temps que souhaité.

Cette situation sera encore plus éprouvante chez les petites équipes comme Haas. Mais pourtant aujourd’hui, Günther Steiner, après avoir mis en garde la FOM sur la surcharge calendaire, semble changer de discours : dans une déclaration surprenante, il rappelle à ses employés qu’ils sont chanceux d’avoir une place en F1 en temps de crise…

« Ce n’est pas facile. Est-ce difficile ? Il y a plus de difficultés que cela, c’est certain. Avec un calendrier aussi chargé en courses, ils sont fatigués, [et chez Haas] vous n’avez pas les résultats et vous n’avez pas l’adrénaline et le battage médiatique. »

« Mais je ne pense pas que les gens se rendent compte qu’ils ont aussi de la chance d’avoir un bon emploi, bien rémunéré, en Formule 1, car avec le plafonnement des budgets, il y aura moins de gens en Formule 1 et tous ceux qui ont un emploi ici sont privilégiés. »

« C’est sûr qu’ils doivent travailler dur parce qu’il y a beaucoup de gens qui frappent à la porte pour ces emplois en ce moment - parce qu’il y en aura moins. »

Est-ce du chantage à l’emploi ? A chacun de juger...

En attendant, Haas devra affronter une autre saison potentiellement compliquée. La voiture américaine n’évoluera pas en 2021, alors que la F1 2020 était déjà ratée, sans même progresser avec deux ou trois évolutions.

« Je pense qu’en 2019, la voiture n’était pas au mieux de sa forme, et je pense que nous avons récupéré une bonne partie de notre déficit à la fin de l’année. »

« Mais l’année dernière, la voiture que nous avions sortie n’était pas celle que nous voulions utiliser pendant toute la saison, mais ensuite, pendant la pandémie, il y a eu le confinement et à un moment donné, nous avons dû survivre. »

« Ensuite, nous n’avons pas développé la voiture et une fois que nous avons su et défini ce que nous voulions faire à l’avenir, il était trop tard pour faire du développement. Tout cela nous a échappé en 2019, mais nous avons eu une mauvaise année, ce qui arrive. »

Pour 2021, Günther Steiner n’est pas plus optimiste... Nikita Mazepin et Mick Schumacher peuvent déjà s’inquiéter.

« Nous travaillons dur pour nous sortir de cette mauvaise année, mais la pandémie est arrivée et nous a fait reculer. »

« Nous ne nous sommes jamais remis de celle-là et je ne pense pas qu’avec cette voiture, avec les règlements techniques, nous ne rattraperons pas notre retard, pas parce que nous sommes trop loin derrière mais nous n’abandonnons toujours pas. Nous allons essayer de faire une meilleure voiture pour cette année. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less