Formule 1

Steiner a appris le problème de baquet de Schumacher par… sa mère

Un problème de communication chez Haas F1 ?

Recherche

Par Alexandre C.

27 juin 2021 - 09:35
Steiner a appris le problème de (...)

En discutant avec Sebastian Vettel, Mick Schumacher a eu la confirmation que le baquet de sa Haas F1 n’était pas tout à fait droit, le gênant dans son pilotage.

C’est donc un pilote extérieur à l’équipe Haas F1 qui a repéré ce problème.

Pire pour Haas, Günther Steiner a appris l’existence de ce problème non pas par Mick Schumacher lui-même mais par sa mère, Corinna ! Pris au fait, le directeur d’écurie tend cependant à relativiser ce problème, qui interroge cependant les méthodes de communication internes chez Haas F1.

« La première fois que j’ai appris la nouvelle... sa mère [Corinna] m’a dit en France qu’il y avait quelque chose avec le baquet. J’ai dit : "Je ne suis pas au courant". »

« Ce sujet a été juste un peu exagéré ou monté en épingle parce qu’il veut un nouveau baquet mais il l’a dit lui-même, il n’y a pas d’urgence. »

« Il n’est pas complètement droit, mais il n’est pas assis à 45 degrés ou son corps n’est pas complètement tordu - et ce n’est pas comme si la voiture n’est pas droite. »

« Il y a donc un peu d’exagération parce que Sebastian a regardé dans la voiture et qu’on en a fait toute une histoire, ce qui me convient, mais je n’étais pas au courant avant que sa mère ne m’en parle, donc ça ne peut pas être si grave. »

Günther Steiner confirme que Haas n’a pas encore corrigé le problème, même si là encore tout serait à relativiser.

« Je ne pense pas qu’il y ait une telle urgence de sa part à en faire une, donc nous ne sommes pas pressés [de le faire]. Comme je l’ai dit, je ne pense pas que ce soit un gros problème. Je ne sais pas exactement quand nous allons faire ce baquet. Je ne vais pas en parler maintenant. »

Steiner a aussi d’autres chats à fouetter : notamment l’ambiance qui se dégrade entre ses deux pilotes maison. Mick Schumacher comme Nikita Mazepin ne semblent prêts à céder aucun pouce de terrain en piste, quitte à s’affronter et à se tasser comme encore au Paul Ricard.

Le directeur d’écurie recadre donc les siens : à quoi bon se sortir alors qu’il s’agit d’emmagasiner du temps de roulage ?

« C’est aussi une position difficile car ils sont normalement à une position près, parce que nous sommes en fond de grille. Alors contre qui vont-ils se battre ? L’un contre l’autre évidemment, parce qu’il n’y a personne d’autre autour. »

« Nous aimerions nous battre avec Lewis Hamilton à l’avant, mais nous ne pouvons pas, donc à la fin ils essaient de faire de leur mieux. »

« Il y a un risque qu’ils se rentrent dedans, mais si je leur dis de simplement rouler l’un derrière l’autre, ils vont être encore plus énervés. Et je suis énervé, parce qu’alors il n’y a pas de raison de venir ici. »

Günther Steiner se sent-il un peu dépassé par la situation ?

« C’est une situation difficile, et cela en fait partie, et j’essaie évidemment de gérer au mieux. Mais je ne vais pas leur dire ’oh, alignez-vous comme nous nous sommes alignés en qualifications et conduisez l’un derrière l’autre’, parce qu’alors ils n’apprennent rien. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less