Formule 1

Sprint F1 : Les critiques viennent des ’fans fervents’ selon Brawn

Le public "occasionnel et jeune" est déjà convaincu

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 novembre 2021 - 10:00
Sprint F1 : Les critiques viennent (...)

La F1, via son manager Ross Brawn, a annoncé hier que la saison 2022 aurait six Qualifications Sprint, contre trois tests cette année. Elle n’a d’ailleurs pas attendu le dernier test d’Interlagos, contrairement à ce qui avait été dit, pour valider le doublement du nombre en vue de la saison prochaine.

Selon Brawn, la majorité du public a été convaincue, même celle qui ne l’est pas ! Le Britannique assure en effet que seuls des fans de la première heure se montre réticents à ce nouveau format, tout en assurant que même eux ont regardé les tests de Silverstone et Monza.

"Les fans fervents, nos vrais fans fervents, n’ont pas encore été convaincus, ils sont indifférents" a-t-il déclaré. "Ils ont tous regardé les Sprints, ceci dit, ils n’ont pas éteint leur télé. Ils ont été fascinés par ce qu’ils voyaient."

"Mais la majorité de nos fans ’normaux’, et surtout nos nouveaux fans, ont été positifs sur le concept. Ils ont particulièrement apprécié l’action le vendredi. Ils ont estimé que le vendredi valait maintenant la peine d’être regardé, ce qui n’était pas le cas auparavant."

Ce discours positif avait déjà été tenu par Stefano Domenicali, le PDG de la Formule 1, en dépit des critiques des pilotes qui ne voyaient pas l’intérêt de cette nouveauté. Brawn assure que cet enthousiasme est dû au grand nombre de fans qui ont regardé les Sprints.

"Compte tenu des millions de fans qui regardent les événements, il est vrai que les fans qui s’engagent au point de commenter sur les réseaux sociaux représentent un pourcentage relativement faible."

"Le pourcentage le plus important, ne nous méprenons pas, ce sont ceux que j’ai mentionnés au début, les fans avides qui étaient un peu indifférents à ce sujet. Ils ont dit ’oui’ et ils ont dit ’non’."

"Mais lorsque vous approfondissez toutes les autres enquêtes que nous réalisons auprès des fans, des fans occasionnels et tout le reste, nous obtenons des résultats très positifs. Donc je pense que c’est le commentaire que Stefano a fait."

"Et je pense, comme je l’ai dit, que nous reconnaissons tous que les réseaux sociaux ne sont pas toujours la meilleure perspective sur le sport, puisque nous avons 14 millions de fans qui regardent une course."

La Formule 1 ne veut pas aller trop loin

Et Brawn de confirmer que c’est le public plus jeune, que la F1 vise avec les épreuves plus courtes, qui a adhéré au concept : "Nous regardons les données démographiques et nous semblons avoir engagé un public plus jeune et plus occasionnel avec le Sprint."

"Pour ce qui est de l’ampleur du changement, nous allons être relativement conservateurs dans les mesures que nous prendrons l’année prochaine. Ce que nous ne voulons pas faire, c’est perdre parce que nous avons été trop ambitieux."

"Nous devons avoir assez de contenu, assez d’engagement pour que cela vaille la peine et nous ne voulons pas tout gâcher en dépassant les bornes et en donnant l’impression aux gens que nous sommes allés trop loin. De plus, nous aurons les nouvelles voitures de l’année prochaine, qui seront en elles-mêmes une grande histoire."

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less