Formule 1

Sous l’ère Ecclestone, la F1 n’aurait pas pris de virage écologique selon Hamilton

Il loue les efforts de Liberty Media en ce sens

Recherche

Par A. Combralier

14 novembre 2019 - 14:20
Sous l’ère Ecclestone, la F1 n’aurait (...)

D’ici 2021, la FIA et la FOM entendent faire rouler les F1 avec davantage de bio-carburant qu’aujourd’hui ; cette mesure a été prise pour répondre aux nombreuses demandes émanant des fans, mais aussi de certains pilotes comme Lewis Hamilton, pour rendre la F1 « plus verte ».

Liberty Media a également entrepris de réduire les émissions généralement causées par le Formula One Circus jusqu’en 2030, mais les détails doivent encore être révélés.

De telles mesures auraient-elles pu être prises sous l’ère Bernie Ecclestone ? On sait que l’ancien grand argentier était un grand militant du retour des V12 atmosphériques, un moteur dont l’intérêt écologique est à peu près nul.

C’est bien ce que pense Lewis Hamilton : pour la planète, mieux vaut Liberty Media que Bernie Ecclestone…

« C’est formidable d’entendre ces nouveaux plans qu’ils ont en place. Et bien sûr, je les soutiens. J’adorerais aider pour faire progresser le sport, parce que quand je serai retraité, je continuerai à le regarder, j’en serai toujours un grand fan. »

« Je suis heureux que Liberty Media soit arrivé, parce que je ne suis pas sûr, si Bernie Ecclestone était resté, qu’il y aurait eu le moindre changement. La F1 n’aurait toujours pas de plans pour les réseaux sociaux, car il pensait que c’était inutile… »

D’une manière générale, Lewis Hamilton est un des pilotes s’investissant le plus sur les sujets sociaux et environnements.

« Je parle de ces sujets depuis un moment maintenant » continue le pilote Mercedes. « Je parle de diversité, du besoin de changement, par exemple dans les formules karting, car aujourd’hui, elles coûtent trop cher et il n’y a pas du tout de diversité au sein d’elles. La F1 fait plein de choses à ce sujet, et c’est formidable de la voir enfin réagir. »

« En général, c’est d’ailleurs ce que font les grosses entreprises de nos jours. Elles disent qu’elles sont écologiquement viables, en recyclant du papier, etc., mais avant, ce n’était pas une priorité. Maintenant, ça l’est. »

Lando Norris a eu vent du plan écologique présenté par Liberty Media en privé. Sans en révéler les détails, il a livré son premier ressenti à ce sujet…

« Il semble qu’ils aient une bonne idée, un bon plan. C’était en fait assez bon. »

Mercedes

FOM (Liberty Media)

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less