Soufflerie, simulateur, ingénieurs : Bottas compare Hinwil à Brackley

De belles infrastructures, moins de monde pour les exploiter ?

Recherche

Par Alexandre C.

22 février 2022 - 16:19
Soufflerie, simulateur, ingénieurs : (...)

Valtteri Bottas est passé de Mercedes à Alfa Romeo, c’est-à-dire d’une des plus grandes structures du plateau, à l’une des plus modestes au moins financièrement.

Pour autant, les installations de Sauber à Hinwil restent de qualité, notamment grâce à l’investissement passé de BMW.

C’est ce qu’a pu noter le pilote finlandais en parcourant les couloirs suisses.

« J’ai vu qu’ils ont de grandes et bonnes installations, qui datent manifestement de l’époque de BMW. Je pense qu’ils ont beaucoup investi dans l’usine, donc il y a une bonne soufflerie, de bonnes installations... »

Mais si les infrastructures sont très convenables, il y a bien moins d’ingénieurs pour les exploiter...

« Ce qui était peut-être un peu surprenant, c’est qu’il y avait un peu moins de gens dans l’usine. C’était moins occupé, moins de personnes dans tous les différents départements de l’usine. »

« C’est sûr que c’est un peu plus petit, mais j’ai l’impression que ça peut aussi être un avantage en termes de rapidité de réaction. Vous n’avez pas besoin de passer par 10 personnes, vous pouvez simplement vous adresser à une personne et lui dire ce que nous devons faire. C’est donc agréable. »

Un facteur majeur de la différenciation de la performance est bien entendu le simulateur, surtout en cette année de nouveau règlement aérodynamique. Celui d’Hinwil a été rénové l’an dernier.

Mais Valtteri Bottas reconnaît qu’il pêche encore par rapport à celui de Mercedes...

« Après le test de Barcelone, nous y retournerons et nous essaierons de faire un travail de corrélation. Le matériel et le logiciel sont tout ce dont vous avez besoin pour un bon simulateur, mais il faut encore le peaufiner. »

« Il y a du travail à faire et en fait, une grande partie du travail de simulateur que nous avons fait, surtout les premiers jours, consistait à essayer de développer le simulateur au lieu de tester la voiture correctement. »

« Avec la nouvelle voiture, le travail que nous avons fait n’a été qu’une estimation parce que je n’ai pas encore conduit la nouvelle F1 correctement dans des conditions sèches. »

En définitive Valtteri Bottas, désormais l’un des pilotes les plus expérimentés du plateau, se sent investi d’une responsabilité : celle de faire grandir Alfa Romeo, grâce à l’expérience acquise chez Mercedes.

« Alfa Romeo a un grand héritage dans l’industrie automobile et dans la course automobile, donc conduire pour la marque est une grande responsabilité. »

« Et en fait, pour la première fois de ma carrière, je suis le pilote le plus expérimenté de l’équipe, je pense qu’il est temps car j’entame ma 10ème saison. »

« Donc, je sens que j’ai la responsabilité de guider l’équipe et de l’aider en donnant tout ce que j’ai. »

Alfa Romeo F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos