Formule 1

Solide et solitaire, Leclerc tournait parfois plus vite que Pérez

Une 4e place aussi solide qu’ennuyeuse pour lui

Recherche

Par Alexandre C.

24 octobre 2021 - 23:39
Solide et solitaire, Leclerc tournait

4e au départ, 4e à l’arrivée, Charles Leclerc a connu une course presque solitaire, dans le bon sens du terme à Austin.

Jamais inquiété par la bataille Sainz-Ricciardo-Norris derrière lui, ni même par Valtteri Bottas (alors qu’il craignait de se faire facilement déborder par la Mercedes après les qualifications), le Monégasque a livré une prestation très solide. Il tournait même avec des meilleurs chronos que ceux de Sergio Pérez, par moments.

Ferrari revient à seulement 2,5 unités de McLaren pour la 3e place au classement des constructeurs, et Charles Leclerc avait donc le sourire à l’arrivée au micro de Canal.

« Je suis très content, honnêtement. Même si cette course fut un peu ennuyeuse de mon côté, j’ai essayé de donner le maximum à chaque tour. C’était vraiment une bonne performance car on était dans le même rythme que Sergio Pérez et on ne s’y attendait pas du tout aujourd’hui. Cela montre que tout le travail fait par l’équipe ces derniers mois a marché, et ça fait plaisir. »

On a peu vu le pilote Ferrari à l’écran et pour cause, il y avait peu à voir…

« C’était clair que je serais un peu dans l’ombre car peu de choses se passaient de mon côté. J’avais Pérez en vue, j’y ai cru jusqu’à la fin, j’ai essayé, on était même un peu plus rapide que lui dans le dernier relais ; mais ce n’était pas assez, c’est comme ça. »

Ferrari a vraiment fait des progrès au moins depuis l’introduction de l’unité de puissance évoluée. Charles Leclerc est très heureux des progrès de son équipe, de bon augure pour l’an prochain.

« Oui, le rythme est très, très bon. Même si on a fait seulement deux ou trois améliorations, elles nous ont fait faire des pas en avant conséquents, donc c’est bon de voir ça. »

Sainz termine septième après avoir butté sur Ricciardo

Carlos Sainz n’a pas réussi à se défaire de Daniel Ricciardo, derrière lequel il a passé toute la course. Ferrari a tenté l’undercut sur le pilote McLaren mais un mauvais arrêt au stand a ruiné cette stratégie pour l’Espagnol, qui a été dépassé par Valtteri Bottas en fin de course et termine septième.

« C’était une bataille difficile, j’ai tenté tout ce que je pouvais » a déclaré Sainz. « Il y a eu un peu de confusion après le départ, les pilotes McLaren ont dû nous laisser passer, puis j’ai dû les laisser passer, et je suis repassé devant. »

« C’était une course difficile, j’avais un bon rythme mais j’ai été bloqué derrière Daniel pendant toute la course. J’ai tenté quelques attaques qui n’ont pas fonctionné, et l’arrêt au stand raté nous a coûté la possibilité de faire l’undercut sur lui. »

La lutte contre Ricciardo s’est soldée par un léger accrochage quand l’Australien a glissé avec l’arrière de sa voiture et a touché la Ferrari. Sainz était un peu agacé mais assure que sa course ne s’est pas perdue à ce moment.

« Il y a eu un petit contact, il m’a poussé au large, j’étais à l’extérieur et ça peut arriver. C’était à la limite du correct, mais juste, il m’a poussé et c’était un peu trop, mais je pense que le problème était l’arrêt, si on l’avait réussi on aurait pu faire l’undercut. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less