Formule 1

Snobé par Ferrari pour 2021, Giovinazzi ne se dit pas offusqué ou frustré

Il n’était que la troisième roue du carrosse après Ricciardo et Leclerc

Recherche

Par Alexandre C.

11 juin 2020 - 11:56
Snobé par Ferrari pour 2021, Giovinazzi

Le pilote le plus avancé dans sa progression en F1 au sein de la Ferrari Academy, Antonio Giovinazzi, a subi un camouflet ces dernières semaines : pour remplacer Sebastian Vettel, Ferrari a en effet choisi de piocher hors de sa filière en allant chercher Carlos Sainz, ancien de la maison Red Bull… Il semble que l’Italien n’ait été qu’un troisième choix pour la Scuderia, après Carlos Sainz et Daniel Ricciardo.

Étant donné que Charles Leclerc et Carlos Sainz sont jeunes et ont l’avenir devant eux, Antonio Giovinazzi doit-il faire une croix sur ses espoirs de porter, un jour, la tunique rouge ?

Mais l’Italien n’en tient pas rigueur à la maison italienne, et se dit heureux de poursuivre sa progression cette année chez Alfa Romeo.

« Vous savez, je fais toujours partie de cette famille, et j’étais vraiment heureux de faire partie de cette liste, d’avoir peut-être la possibilité de prendre ce baquet. »

« Je pense qu’en fin de compte, dans ma carrière, je n’ai jamais eu quelque chose de facile, je me suis toujours battu, j’ai toujours fait beaucoup de sacrifices pour avoir quelque chose en retour, et je pense que ce n’était peut-être pas le bon moment. »

« Juste après 23 Grands Prix… l’année dernière j’ai bien grandi pendant l’année mais cette année nous n’avons pas encore couru, donc c’était vraiment difficile pour moi. »

« Mais vous savez, je suis encore jeune, donc je suis sûr que si je continue comme ça, si je continue à me battre et à travailler très dur, je peux enfin avoir cette possibilité dans le futur. »

Antonio Giovinazzi met en avant sa faible expérience en F1 : mais Charles Leclerc avait été promu chez Ferrari après une seule saison, bien plus réussie, chez Sauber !

« Je sais que Charles a également fait une saison et qu’il est passé directement chez Ferrari » admet Antonio Giovinazzi.

« Mais de mon côté, si l’on regarde en arrière, nous [Alfa Romeo] avons également eu des difficultés avec la voiture dans la deuxième partie de la saison. Donc, même si j’ai grandi comme un pilote, le résultat n’était pas vraiment là. »

« Mais je fais toujours partie de la filière Ferrari et ce que Mattia [Binotto] dit, c’est qu’ils me suivent toujours et suivent surtout ma carrière, c’est quelque chose de vraiment génial. »

« Je suis sûr qu’en continuant à travailler avec Alfa Romeo, nous pouvons encore obtenir de bons résultats ensemble et c’est mon principal objectif pour l’instant, car c’est mon équipe pour le moment. »

Antonio Giovinazzi reconnaît tout de même que si la Scuderia lui avait proposé le baquet pour 2021, il n’aurait pas longtemps hésité…

« Dans ma carrière, j’ai toujours eu des portes qui s’ouvraient soudainement - en karting, j’ai rencontré l’Indonésien [Ricardo Gelael, soutien financier] et après cela, ma carrière en Formule 1 a commencé, puis j’ai été appelé chez Ferrari après une bonne année en Formule 2. »

« Je suis heureux de ce que j’ai fait. Si je pense au passé et que je me dis que je n’en ai pas fait assez et que je ne mérite pas ce que j’ai maintenant, je ne serais pas heureux, mais je suis vraiment heureux de ma carrière parce que j’ai toujours fait le maximum de ce que je pouvais faire. »

« Et je suis sûr que si je continue à pousser comme je l’ai toujours fait, je peux faire quelque chose de grand dans le futur. »

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less