Formule 1

Si la saison 2020 est serrée, les écuries de pointe pourraient un peu délaisser 2021 selon Symonds

Et dans le cas inverse ?

Recherche

Par A. Combralier

15 janvier 2020 - 18:02
Si la saison 2020 est serrée, les (...)

Les budgets plafonnés n’entreront en vigueur qu’en 2021 – en même temps que le nouveau règlement. Cela signifie donc que les écuries de pointe pourront dépenser sans compter, en 2020, pour développer leurs F1 2021. Du même coup, les écarts pourraient encore s’aggraver avec le milieu de grille, alors que le règlement 2021 tente justement de les réduire…

Ces inquiétudes sont réelles, mais elles ont été minimisées par Pat Symonds, le responsable technique pour la F1, qui s’exprimait dans un salon à Birmingham.

Selon lui, la course au titre, cette année, devrait conduire les écuries de pointe à différer leur développement pour 2021.

« Les budgets plafonnés n’entreront en vigueur qu’en 2021, donc les équipes pourront dépenser et utiliser énormément de ressources cette année. »

« S’il y a une domination à l’avant, alors, cette équipe dominatrice, qui qu’elle soit, pourrait probablement se permettre de basculer sur 2021 un peu plus tôt. »

« Mais je ne pense pas qu’il y aura une telle domination à l’avant. Il y aura une bonne lutte à l’avant et j’espère que cela empêchera ainsi les équipes d’être dans une situation confortable pour travailler sur les voitures 2021. »

« Les équipes plus vers l’arrière de la grille pourraient consacrer un plus d’efforts aux F1 2021. Donc nous devrions voir une bonne saison cette année et ce, même si un changement de règlement, au départ, a pour habitude de creuser les écarts entre les voitures, avant que ces écarts ne se réduisent. J’espère donc qu’en 2021, nous verrons du bon spectacle aussi. »

Pour autant depuis 2014, une équipe est bel et bien dominatrice en F1. Comment alors Pat Symonds pourrait exclure une nouvelle saison triomphante de Mercedes ?

« Je ne m’attendais pas à ce que la concurrence mette autant d’années à revenir au niveau de Mercedes. Heureusement, c’est maintenant arrivé selon Mercedes, qui dit que Ferrari a aujourd’hui la voiture la plus forte. »

« Ce n’était pas surprenant de voir que Mercedes avait le moteur le plus dominateur au début. Ils avaient des infrastructures formidables à Brixworth, et un nombre incroyable de bons employés dirigés par Andy Cowell. C’est impressionnant. »

En tant qu’ancien responsable technique chez Benetton ou Renault, Pat Symonds connaît particulièrement ce dilemme : quand faut-il basculer à l’année n+1 ?

« C’est toujours un grand problème. C’est en fonction de votre classement au championnat, et de vos ressources financières. »

« Entre 2019 et 2020, c’est assez facile. Les changements de règlement entre ces deux saisons sont un des moins importants depuis de très nombreuses années, autant que je peux me rappeler, donc les voitures de 2020 seront vraiment une évolution de celles de l’an dernier. »

« Les équipes ont commencé à travailler sur la F1 2021, parce qu’elles travaillent sur ce règlement avec nous depuis un bon moment déjà. Mais comme dans tout processus d’apprentissage, les marges de progrès sont très importantes dans les premiers jours de l’expérimentation, et vous trouvez ainsi beaucoup de points d’appui lors de vos premiers roulages, ensuite, cela s’équilibre. »

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less