Formule 1

Shovlin : Ni Mercedes F1 ni Red Bull ne va ’s’envoler’ en tête

La lutte sera intense jusqu’en fin de saison

Recherche

Par Emmanuel Touzot

28 avril 2021 - 11:44
Shovlin : Ni Mercedes F1 ni Red (...)

Andrew Shovlin est curieux de voir comment se déroulera la lutte entre Mercedes F1 et Red Bull Racing cette année. Le directeur de l’ingénierie en piste de Mercedes ne pense en tout cas aucunement que l’une ou l’autre des deux équipes réussira à aller gagner les titres mondiaux sans une lutte intense jusqu’en fin de saison.

"On pourrait regarder les qualifications d’Imola et dire que Red Bull aurait peut-être dû s’assurer la première ligne au vu de ses tours" explique Shovlin. "Mais je ne suis pas sûr que nous ayons tiré le maximum de notre voiture. Nous avions du mal avec la température des pneus, nous aurions peut-être pu faire un meilleur travail."

"Cependant, après deux courses, j’ai l’impression que tout est possible. Nous savons que nous devons rendre la voiture plus rapide. Nous savons que nous devons travailler sur tous les petits détails. Je ne pense pas que nous ayons forcément fait un travail parfait à Imola et il y a certainement beaucoup de travail supplémentaire."

"Mais j’ai l’impression que ce championnat va être passionnant. Ce n’est pas un championnat où l’une des deux équipes va s’envoler en termes de performance. Nous travaillons dur pour développer la voiture lors des prochaines courses et nous espérons apporter quelques améliorations utiles."

Mieux chauffer les pneus, notamment pour Bottas

Shovlin confirme que Valtteri Bottas a eu beaucoup de difficultés à mettre ses gommes en température en course, et veut réussir à l’aider via la monoplace : "Beaucoup de voitures utilisent la chaleur générée par les freins, et gardez à l’esprit que les freins peuvent atteindre 800, 900 degrés vers la fin d’un freinage."

"Ils peuvent canaliser cette chaleur vers les jantes, ce qui la transmet ensuite à la gomme des pneus et les fait monter en température. Cela permet en quelque sorte de pousser et tirer la chauffe des pneus, mais cela tend à vous donner un peu plus de dégradation sur une longue course."

"Toutefois, c’est un outil de réglage que beaucoup d’équipes utilisaient et il se peut que nous ayons besoin de regarder à quel point cet effet est puissant pour chauffer les pneus, et si l’on peut faire mieux à ce sujet. Mais c’est l’une des choses que nous allons revoir avant la prochaine course."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less