Formule 1

Shovlin confirme les raisons du départ manqué de Bottas en Hongrie

Et explique les inquiétudes de Hamilton

Recherche

Par Emmanuel Touzot

23 juillet 2020 - 08:01
Shovlin confirme les raisons du (...)

Après le Grand Prix de Hongrie, durant lequel il a raté son départ, Valtteri Bottas avait expliqué qu’il avait réagi à une lumière sur son volant. L’ingénieur en chef de Mercedes confirme dans une vidéo de l’équipe que c’est bien le cas, car son volant était encore en mode d’entraînement.

"Son problème était qu’il a réagi à une des lumières sur son tableau de bord" a déclaré Andrew Shovlin, confirmant les propos de son pilote dimanche. "C’est parce qu’il s’entraîne aux départs en utilisant son volant durant les week-ends. Pour simuler l’extinction des feux sur la grille de départ, les lumières de l’affichage sur le volant s’éteignent. Il a réagi à cela, ça l’a distrait."

"Heureusement, il a été capable de tirer la palette d’embrayage pour éviter un départ volé. Maintenant, il y a un système automatique qui détecte l’emplacement de la voiture et le moment où elle quitte sa place, et la voiture est à une position intérieure dans son emplacement sans se faire détecter."

"Et parce que Valtteri n’a pas bougé beaucoup, il était encore dans la portée acceptée. Le système n’a pas pensé que c’était un départ volé parce qu’il était encore dans son emplacement quand les lumières se sont éteintes."

Mais ça n’a pas été sans conséquence pour le Finlandais : "Cela lui a toutefois coûté beaucoup de positions, car repartir de zéro pour se relancer signifiait que tout le monde autour de lui était parti avant qu’il n’ait terminé le processus."

Lewis Hamilton n’a pas pris son départ dans des conditions sereines non plus, puisqu’il avait le sentiment dans le tour de formation que son moteur était prêt à caler. Shovlin et Mercedes savaient que ce n’était pas le cas, mais les règles interdisant les communications à ce moment de la course ont empêché l’équipe de rassurer son pilote.

"Lewis a rapporté un problème dans le tour de formation, où il a dit qu’il pensait que le moteur allait caler" poursuit Shovlin. "C’était un problème de capteur qui n’a affecté le moteur que sur le contrôle du ralenti, quand il était à l’arrêt, en attendant de partir pour le tour de formation."

"Ce n’état pas un problème, ça n’allait pas caler et il y a une protection qui empêche le moteur de caler si vous êtes dans cette situation, mais nous ne pouvions pas lui dire que tout allait bien à cause des règles vous empêchent de parler au pilote durant le tour de formation entier. Nous savions que tout allait bien, mais il a eu des inquiétudes jusqu’à ce qu’il s’élance."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less