Formule 1

Senna était ‘une personne merveilleuse’ selon son ancien manager

Jakobi explique pourquoi Senna alliait intelligence avec générosité

Recherche

Par A. Combralier

3 mai 2019 - 16:09
Senna était ‘une personne merveilleuse’

Ancien manager et conseiller commercial d’Ayrton Senna, Julian Jakobi, un quart de siècle après la tragédie d’Imola, s’est confié à la télévision américaine sur sa relation spéciale avec le triple champion du monde brésilien.

Julian Jakobi rappelle qu’Ayrton Senna avait été bouleversé par la mort de Roland Ratzenberger la veille du dimanche 1er mai 1994 ; il aurait très bien pu ne pas prendre le départ ce jour fatal…

« Je sais qu’il avait été très ému par ce qui était arrivé. Il a été alors voir Frank Williams, samedi soir, dans sa chambre, et Frank lui avait demandé : Tu es sûr de vouloir courir ? Si tu ne te sens pas à l’aise… »

« Et Ayrton est revenu dans ma chambre, il a reparlé à Frank et a dit que tout était bien. C’était tout. C’était la dernière fois que je l’avais vu ce samedi soir. Et je n’avais rien remarqué de particulièrement étrange. »

Ayrton Senna, poursuit son ancien manager, avait cependant toujours conscience du péril qui le guettait.

« Tous les pilotes de F1 connaissent les risques. C’est une passion dangereuse. Tous les pilotes sont passionnés de course auto. Mais si vous pensez qu’un accident potentiellement mortel va vous arriver, alors, vous ne pourrez plus rechercher la limite. La différence entre les pilotes est si ténue, qu’il s’agit juste de savoir qui ira chercher ce petit extra. Et si vous avez le moindre doute, vous n’y parviendrez pas. »

Julian Jakobi a été de ceux qui ont fréquenté de plus près le pilote brésilien, dont la personnalité demeure parfois insaisissable. Qui était vraiment Ayrton Senna ?

« Pour moi, c’était une grosse perte, pas seulement parce qu’il était un client, mais aussi parce qu’il était un bon ami, une personne que j’aimais énormément. Je l’ai aimé pour son intelligence et son sens de l’humour. Et je pensais que c’était l’une des personnes les plus intelligentes que j’ai rencontrées en 30 ans de carrière. »

« Et c’était aussi une personne merveilleuse, très attentionnée. Il était sans pitié pour atteindre ses buts ; mais il était aussi très attentionné d’un autre côté. Il donnait des quantités énormes d’argent à des œuvres de charité, mais tout le monde l’ignorait. Et je me rappelle, une fois, très tard dans la nuit, il avait regardé un documentaire TV sur la guerre dans les Balkans, et les enfants qui avaient été bombardés, tout cela. Il m’a appelé et m’a dit : j’ai ce numéro, je veux que tu transfères de l’argent, mais sois sûr que ce soit fait de manière anonyme. Donne juste l’argent. Et il l’a fait plusieurs fois. »

L’aura de l’ancien pilote Lotus et McLaren explique pourquoi ses funérailles d’État ont été un moment d’intense recueillement dans la population brésilienne. Les images de son enterrement à Sao Paulo demeurent encore dans les mémoires.

« Je n’avais jamais fait l’expérience d’une telle chose » se souvient Jakobi. « Deux millions de gens dans les rues, c’était phénoménal. »

« Il y avait un sentiment de perte immense, mais aussi de silence. C’était juste extraordinaire de voir autant de gens silencieux. Il personnifiait la nation. L’esprit d’une nation. »

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less