Formule 1

Selon Smedley, Mercedes F1 doit choisir un line-up Vettel-Hamilton

Il pense que Vettel a réussi sa meilleure saison en F1 l’an dernier !

Recherche

Par A. Combralier

30 mai 2020 - 08:07
Selon Smedley, Mercedes F1 doit (...)

Ancien ingénieur de Felipe Massa chez Ferrari (puis chez Williams), Rob Smedley est l’un des mieux placés pour conseiller Carlos Sainz, alors qu’il se prépare à arriver chez Ferrari : comment réussir chez les Rouges, malgré un statut plus ou moins officieux de numéro 2 (Felipe Massa était arrivé aux côtés de Michael Schumacher, tandis que Carlos Sainz fera équipe avec Charles Leclerc) ?

« Je suis resté longtemps chez Ferrari, Ferrari finit par devenir une partie de vous. » a commencé par commenter Rob Smedley pour le podcast « F1 Nation ».

« Il y a certaines choses impressionnantes, d’autres assez effrayantes. »

« Si j’ai appris quelque chose de mon passage chez Ferrari, c’est que dans ce cas, vous ne pouvez être un « brillant second », ce n’est pas possible chez Ferrari. Cela existe aussi chez Mercedes aujourd’hui. »

« Ce qui est beau chez Ferrari, c’est que tout tourne autour de Ferrari, aucun sujet ou problème n’est personnel ou individuel. Oui, il y a un désir impitoyable de gagner, mais si vous pouvez le supporter, et que vous pouvez vous installer ici… »

« Et je ne connais pas très bien Carlos, mais il semble être un gars qui sera capable de s’y faire, et si c’est le cas, il sera très bien chez Ferrari. »

Carlos Sainz va donc remplacer, chez Ferrari, Sebastian Vettel, qui se retrouve sans baquet. Les rumeurs autour de l’arrivée de l’Allemand chez Mercedes n’en finissent plus de croître récemment.

Mais associer deux champions du monde de cette envergure, n’est-ce pas se tirer une balle dans le pied ? Pas selon Rob Smedley…

« Oui, vous ferez toujours fonctionner ce genre de choses. Je pense toujours qu’il faut choisir les meilleurs, absolument les meilleurs, et que vous devrez gérer ce line-up après coup, ou avant. Il faut choisir les meilleurs que vous pouvez. »

« Mercedes a dû vivre cette situation entre 2014 et 2016. Oui, cela vous donne des migraines au niveau du management. Vont-ils vouloir vivre cela de nouveau, trouver un nouvel équilibre entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ? Ce n’est pas sûr… Mais si nous ne voyons pas Seb dans une écurie de pointe, je ne suis pas sûr que nous le verrons encore en F1. »

Selon Rob Smedley, Sebastian Vettel demeure au sommet de sa forme. Mieux : de manière étonnante, il considère que 2019 fut la meilleure saison du quadruple champion du monde !

« C’est vraiment un pilote formidable. Pour moi, sa meilleure année en F1, c’était l’an dernier, 2019 ! Car je pense qu’il a eu à affronter de très grands défis et difficultés. Je pense que nous y avons vu le vrai Sebastian Vettel, vers la fin de l’année. Il était un peu perdu, et je pense qu’il l’admettrait lui-même en début d’année, mais, et c’est le signe d’un vrai champion, il est revenu, comme en Russie, c’était un tournant. Lorsqu’il a pris la tête de la course à Sotchi, c’était comme s’il avait pris sa décision alors sous son casque, qu’il resterait en F1, qu’il n’abandonnerait jamais sa quête de victoire. »

« Je pense que nous avons vu qu’il avait du cran malgré la pression, toute la pression de l’équipe, toute la pression imposée par Charles Leclerc, qui a fait un excellent travail – et c’est une superstar de la F1, il peut être le meilleur de sa génération. »

« Et puis Ferrari a admis qu’ils n’avaient pas LA voiture l’an dernier. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less