Formule 1

Selon Mercedes F1, le ton de Red Bull démontrait déjà la faute de Verstappen

"Max choisit toujours de passer en force"

Recherche

Par Olivier Ferret

13 septembre 2021 - 07:09
Selon Mercedes F1, le ton de Red (...)

Andrew Shovlin, responsable de l’ingénierie piste de Mercedes en Formule 1, a déclaré que la réaction de Red Bull suite à l’accident du Grand Prix d’Italie montre qu’elle savait que Max Verstappen était en faute.

Christian Horner a déclaré que Verstappen "méritait un peu plus d’espace de Hamilton", mais a finalement estimé qu’il s’agissait d’un incident de course "quand vous le regardez objectivement". Le conseiller au sport automobile de Red Bull, Helmut Marko, a également déclaré qu’il s’agissait d’un incident de course.

Mais les commissaires ont décidé que Verstappen était "principalement à blâmer" pour la collision et l’ont pénalisé de trois places sur la grille pour Sotchi - et Shovlin pense que la rhétorique de Red Bull suggère que ses chefs partagent ce point de vue en privé.

"Nous étions évidemment convaincus que Lewis n’avait absolument rien fait de mal et que Max était le principal à blâmer. Je pense que si vous regardez le fait que même Helmut et Christian n’essayaient pas de blâmer Lewis, on a l’impression qu’ils savaient que Max avait tort, car ils essaient de blâmer Lewis à n’importe quelle occasion."

"C’est triste que la course de Lewis ait dû se terminer comme ça, mais c’est un soulagement qu’il ait eu la protection du halo, sinon cela se serait très mal terminé. Max n’aurait jamais pris le virage sans tamponner Lewis, mais il choisit toujours de passer en force plutôt que de concéder une position à Lewis."

Les remarques de Shovlin surviennent quelques courses après la collision Verstappen-Hamilton à Silverstone, lorsque Mercedes a estimé que les critiques de Red Bull à l’encontre de Hamilton étaient allées beaucoup trop loin.

Shovlin pense que Hamilton aurait eu une bonne chance de remporter la victoire sans la collision.

"Pour Lewis, cela aurait été une course contre Daniel [Ricciardo]. Et le problème dans la qualif sprint [quand Hamilton ne pouvait pas dépasser Norris] était que Lando avait un peu d’aspiration de la voiture devant. Donc, la question aurait été de savoir si Lewis aurait pu rattraper Daniel."

"Vous connaissez le genre d’approche que Lewis a quand il y a une victoire sur la table et qu’il peut la sentir. Cela aurait été une bonne petite bataille à la fin – mais il aurait fallu un dépassement sur la piste pour la victoire."

Par conséquent, Shovlin estime que Verstappen a coûté à Hamilton une victoire ou au moins "certainement une deuxième place".

"Vous aurez toujours l’impression que trois places de pénalité est relativement facile à surmonter si vous avez une voiture compétitive. Mais c’est du passé maintenant, nous devons nous assurer de passer un bon week-end en Russie."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less