Selon Krack, Vettel et Stroll ne sont pas au bout du rouleau chez Aston Martin F1

Les évolutions de Silverstone ont pourtant fonctionné

Recherche

Par Alexandre C.

10 juillet 2022 - 08:48
Selon Krack, Vettel et Stroll ne (...)

Aston Martin F1 enchaîne les piètres performances, comme jusqu’ici au Red Bull Ring… et ce malgré les évolutions reçues la semaine dernière, à Silverstone.

Quelle excuse peut bien trouver à l’heure actuelle Mike Krack, le directeur d’écurie… alors que l’argent ne manque plus dans l’équipe basée justement à Silverstone ?

« Oui, nous pouvons en parler - nous devons en parler. Évidemment, nous savons tous que nous n’avons pas eu un très bon départ ce week-end, puis, les dernières courses avant Silverstone, nous avons eu des circuits qui convenaient aux caractéristiques de la voiture. Mais maintenant, les deux derniers Grands Prix ont vraiment montré à nouveau, une image un peu plus précise de notre situation. Et nous ne sommes tout simplement pas assez performants. Nous l’avons vu à Silverstone. Nous l’avons vu au Red Bull Ring. Nous devons nous en sortir. »

« Les évolutions de Silverstone ont fonctionné, nous ont fait faire un pas en avant. Mais un pas qui n’est pas assez grand. Les problèmes de base de la voiture n’ont pas été résolus. »

Qu’est-ce qui cloche en particulier sur cette Aston Martin F1 ?

« Eh bien, les pilotes se plaignent toujours de l’adhérence et de l’équilibre. Alors évidemment, quand vous poussez la voiture à fond – c’est toujours le cas quand vous avez une voiture qui n’est pas assez rapide, vous poussez au-delà de la limite - alors vous avez des problèmes d’équilibre ; vous avez besoin de plus d’adhérence. Donc, nous avons eu des difficultés à haute vitesse, dans toutes les zones à haute vitesse. Au Canada, il y en avait moins, à Bakou, il y en avait moins. »

« La voiture est assez bien, je pense, dans les virages à basse vitesse. Mais avec les virages à haute vitesse, on manque de performance. »

On sent la frustration monter chez Sebastian Vettel comme chez Lance Stroll... l’ambiance se tend-elle avec eux ? Mike Krack veut rassurer.

« Les deux pilotes, nous devons vraiment leur dire chapeau... nous voyons comment ils s’en sortent, comment ils sont toujours constructifs avec nous. Il n’y a pas de mauvais mots, rien du tout. Nous essayons de faire ça ensemble, de s’en sortir ensemble, ils nous donnent de très bons retours. Et il serait facile pour eux d’être frustrés mais ce n’est pas ce qui se passe. Lance et Sebastian sont tous les deux très constructifs dans toutes les réunions et vous ne pouvez pas sentir un manque de motivation dans la situation actuelle. »

Ne vaut-il pas mieux, maintenant, oublier 2022 pour se concentrer à fond sur l’an prochain ?

Cela ferait sens... Mais c’est un vrai dilemme à entendre le directeur d’écurie.

« C’est un choix très difficile. Parce qu’évidemment, vous ne voulez pas finir l’année dans la situation où nous sommes maintenant. Mais vous ne voulez pas non plus compromettre l’année prochaine. Donc, nous devons vraiment évaluer soigneusement ce que nous pouvons faire à ce stade pour sortir un peu de la situation dans laquelle nous sommes, sans compromettre la voiture de l’année prochaine. Et il y a beaucoup de discussions en cours, avec nos techniciens et nous devons vraiment trouver le bon équilibre. »

« Notre bureau technique a compris, et sait aussi ce qu’il faut faire pour l’avenir. Mais c’est une question de temps et de ressources financières, ce que vous faites maintenant, mais c’est identifié, oui. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos