Formule 1

Selon Albon, Toro Rosso avait le potentiel pour faire 100 % de Q3 depuis Melbourne

Trois occasions manquées

Recherche

Par A. Combralier

25 avril 2019 - 15:26
Selon Albon, Toro Rosso avait le (...)

Toro Rosso n’a jamais raté le top 10 jusqu’à présent le dimanche, mais n’a collecté que des petits points. Les monoplaces italiennes peinent en effet, le samedi, à concrétiser leur potentiel et à atteindre la Q3.

Si Alexander Albon et Daniil Kvyat arrivent enfin à « mettre un tour ensemble » lors des prochaines qualifications, de grands espoirs sont ainsi permis. Selon le rookie thaïlandais, Toro Rosso devrait même occuper une place bien meilleure que la 9e au classement des constructeurs…

« Haas semble très solide sur un tour, mais comme nous l’avons vu, leur rythme de course n’est pas aussi solide que leur rythme en qualifications » relève Alexander Albon.

« Mais de notre côté, il faut juste bien tout régler et arrêter de commettre ces petites erreurs, liées soit au pilotage soit même aux réglages, pour que tout se passe un peu mieux je pense. »

« Nous aurions dû être en Q3 lors de chacune des trois premières courses. Tout le monde peut dire probablement une telle chose dans le milieu de grille, mais je pense que vraiment, que nous aurions dû être trois fois en Q3. »

« Bien sûr, si vous menez le peloton, cela rend votre course beaucoup plus facile. Nous avons marqué trois points en trois courses. Au classement, nous semblons assez loin, mais je ne pense pas que nous soyons en si mauvaise posture que ne le suggère le classement des constructeurs. Nous avons été constants lors des trois premières courses. Il faut juste nous qualifier un peu plus haut. »

Pour être rapide le samedi, il faut commencer à bien performer le vendredi. C’est pour cela que Toro Rosso a décidé de changer l’approche des essais libres concernant son rookie.

« Je souffre toujours un peu en EL1 et EL2, pour gagner rapidement en vitesse » confie Alexander Albon. « Donc nous avons changé le plan de roulage, afin que ce soit plus facile pour moi de ce point de vue. Il s’agit juste de rendre la voiture plus prévisible le vendredi, et ensuite, je pourrai être plus agressif avec les réglages tout au long du week-end. Il faut que je sois plus en confiance, tôt dans les relais. Il s’agit de plus sentir la voiture, d’être plus concentré sur la stabilité que sur autre chose. »

« Avec l’équipe, nous l’avons voulu tous les deux. Disons que les vendredis, la voiture est un peu nerveuse. Je ne suis pas aussi à l’aise que je ne le devrais pour apprendre le circuit. C’est probablement surtout dû à l’expérience. »

« Je ne connais pas les pistes, donc quand je commence à pousser tout de suite, je commets ces petites erreurs, j’ai un peu de survirage, et cela me prend plus de temps pour être à l’aise dans la voiture. »

Alexander Albon adopte, ainsi, une approche modeste et mesurée, et préfère reconnaître qu’il a encore beaucoup à apprendre en F1…

« Le rythme a été bon, même en essais hivernaux ce n’était pas trop mauvais. Et je me sens vraiment à l’aise dans la voiture. »

« Mais je dois toujours m’améliorer dans certains domaines, où il faut que je travaille mieux sur les réglages. Parce que si vous connaissez vos outils en F1, cela fait une différence au chrono. Donc j’essaie d’être un peu plus actif. »

Toro Rosso

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less