Formule 1

Seidl remercie Alonso et Vandoorne pour avoir développé la MCL34

Si l’équipe s’est redressée, c’est aussi grâce à eux

Recherche

Par Alexandre C.

4 juillet 2019 - 09:32
Seidl remercie Alonso et Vandoorne (...)

Pour Andreas Seidl, le directeur de l’écurie McLaren en F1, l’affaire est entendue : McLaren est « clairement » la 4e équipe la plus rapide du plateau, ainsi que l’ont démontré les deux derniers Grands Prix, au Paul Ricard et au Red Bull Ring.

Maintenant que l’avance sur Renault a été portée à 20 points au classement des constructeurs, Seidl peut respirer, voire exulter : McLaren dépasse les attentes cette année, après une saison 2018 qui augurait du pire pour le futur de Woking.

« Personne ne s’attendait, au sein de l’équipe, l’an dernier, à ce que nous pouvions, après avoir fini la saison à la 9e place, faire de tels progrès » reconnaît l’ancien de Porsche aujourd’hui.

« De nouveau, cela montre simplement que beaucoup de changements, déjà mis en place l’an dernier, ont fini par payer. L’équipe a fait du très bon travail pour développer la voiture de cette année. Ils ont compris beaucoup de choses. »

Le mérite ne revient pas qu’aux ingénieurs de Woking, qui travaillent ardemment depuis des mois. Andreas Seidl a en effet rendu hommage à l’apport des deux anciens pilotes de l’écurie, Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne, qui ne font plus aujourd’hui partie des plans de McLaren pour la F1, même pour mener des essais privés.

« Nous devrions aussi saluer véritablement Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne, car ils ont beaucoup apporté au développement de la MCL34, grâce à leurs retours d’expérience l’an dernier. »

McLaren se contenterait-elle de cette 4e place ? En effet, l’objectif, au moins à court terme, est de consolider cette position de « meilleure des autres » - il s’agit du but le plus réaliste pour le moment chez McLaren.

« Et maintenant, bien sûr, l’objectif pour nous est de continuer à développer, cette année, la voiture. Nous voulons nous assurer de conserver cette position pendant un moment. Mais nous avons vu que tout pouvait rapidement changer. »

« La bataille est toujours serrée. Les écarts ne représentent rien sur une distance de course [en milieu de grille]. Donc il est important, de nouveau, de ne pas trop s’exciter. Il faut rester concentrés et se pencher sur les faiblesses que nous avons toujours sur la voiture. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less