Formule 1

Seidl : McLaren aurait dû ’imposer’ sa stratégie à Norris en fin de course

La décision pour les pneus devait venir du muret des stands

Recherche

Par Emmanuel Touzot

26 septembre 2021 - 17:02
Seidl : McLaren aurait dû ’imposer’ (...)

Pour la deuxième fois en deux courses, Lando Norris a manqué une victoire qu’il semblait pouvoir viser. Contrairement à Monza, il a même occupé la tête pendant la majeure partie de la course, mais tout s’est effondré en fin de course quand la pluie a redistribué les cartes.

Le Britannique termine septième et ne cachait pas quelques larmes en fin de course. Selon son directeur, Andreas Seidl, Norris a trop insisté à vouloir rester en piste, mais McLaren aurait dû lui imposer de rentrer pour au moins sauver la deuxième place face à Lewis Hamilton.

"J’ai vu Lando rapidement après qu’il est sorti de la voiture, juste pour le remercier de tout ce qu’il a fait ce week-end" a déclaré Seidl. "Il est très déçu pour le moment mais cela fait partie du sport dans lequel nous sommes."

"Avec le recul, il est toujours facile de juger ce que nous aurions pu faire différemment. Nous n’avons pas été à la hauteur en tant qu’équipe, c’était la mauvaise décision de rester en piste, mais cela fait partie du sport."

"Il est dans ce sport depuis assez longtemps pour savoir que cela fait partie du jeu, de l’apprentissage. Mais ce n’est pas que lui, l’équipe aussi, car je pense qu’il y a toujours une chance de nous imposer sur le muret des stands, avec les informations que nous avons. Au final, nous avons décidé ensemble de rester en piste."

Seidl rappelle qu’être en tête et avoir l’initiative est souvent une situation difficile dans ce genre de conditions : "Du côté de Lewis, nous avons aussi entendu les discussions, c’était à peu près la même chose."

"Il avait la possibilité d’attendre de voir ce que nous faisions ou de faire le contraire parce qu’il était deuxième. Nous n’avons pas eu cette opportunité. Nous voulions aller chercher la victoire, c’est pourquoi nous avons décidé ensemble de rester en piste et ça n’a pas marché."

Un week-end encourageant et une déception à digérer

Seidl souligne toutefois le travail de Norris en Russie : "Mis à part les deux ou trois derniers tours, que ce soit lorsqu’il a signé la pole hier ou en course aujourd’hui, c’est impressionnant de voir ce qu’il réussit à faire pour sa troisième année en Formule 1."

"C’est pourquoi nous devons évidemment analyser avec lui ce que nous aurions pu faire de mieux aujourd’hui, en tirer des leçons, et il sera également important par la suite de voir tous les points positifs, et de revenir plus forts en Turquie."

Seidl sait que la déception va devoir être digérée par le pilote et l’équipe, et que tous devront travailler pour qu’une autre situation de ce genre ne débouche pas sur les mêmes résultats : "Nous terminons en septième place et nous le regrettons pour le moment."

"C’est une décision que vous prenez ensemble, le pilote et le mur des stands. Le résultat est que nous n’avons pas été à la hauteur aujourd’hui par rapport à d’autres équipes. Nous allons l’analyser, en tirer des leçons et essayer de faire mieux la prochaine fois."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less