Seidl : La F1 doit ’clore le sujet’ du GP d’Abu Dhabi 2021

Le directeur de McLaren veut une meilleure gestion des controverses

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 février 2022 - 12:32
Seidl : La F1 doit 'clore le (...)

Andreas Seidl, le directeur de McLaren, espère que la F1 va pouvoir clore le chapitre d’Abu Dhabi 2021 et passer à la saison 2022. Selon l’Allemand, l’enquête en cours doit permettre de passer à autre chose, mais aussi d’éviter que de telles erreurs se reproduisent.

"Il est clair que ce qui s’est passé à Abu Dhabi était très controversé et n’était pas bon pour le sport" a reconnu Seidl. "Et en raison de l’analyse qui est en cours, je ne veux pas trop entrer dans les détails pour juger ce qui s’est passé là-bas exactement."

"Il est important maintenant d’attendre lundi et nous espérons pouvoir clore ce sujet avec une bonne analyse de la part de la FIA, et avoir de bonnes mesures en place également pour savoir comment nous pouvons nous améliorer à l’avenir."

Seidl ne veut pas sous-estimer l’aspect humain dans l’erreur faite par Masi à Abu Dhabi, rappelant qu’il ne s’agit pas d’un sport où les acteurs doivent prendre des décisions simples et robotiques.

"La beauté de ce sport est qu’il est aussi un sport humain, non seulement du côté des équipes, mais aussi du côté de la FIA lorsqu’il s’agit de l’exécution des courses. Nous ne devons pas l’oublier."

"Je pense qu’il est également important de mentionner que, quoi que nous mettions en place, nous sommes aussi coupables que la FIA de la façon dont les règlements sont faits actuellement, car nous avons participé à la création de ces règlements."

Eviter la controverse, mais aussi savoir mieux la gérer

Seidl pense que ce genre de controverse peut de nouveau avoir lieu, et juge que la FIA doit mieux être préparée à en gérer les conséquences : "Nous devons accepter que des erreurs peuvent se produire, du côté de l’équipe mais aussi du côté de la FIA. Donc ces choses peuvent se reproduire, par exemple.

"Pour moi, il est très important que nous discutions également d’un mécanisme de course pour que, si nous sommes dans une position où des erreurs se produisent, vous puissiez lever la main et les admettre."

"Il faut aussi avoir un mécanisme en place afin de corriger ces erreurs, ou corriger les conséquences que de telles erreurs ou controverses qui pourraient avoir. C’est aussi important que d’essayer d’éviter de telles controverses en premier lieu."

Le règlement sportif de la Formule 1 sera réécrit en 2023, et Seidl pense que cela doit permettre de limiter les erreurs et les situations compliquées : "Si vous regardez l’ensemble de la saison l’année dernière, beaucoup de choses controversées se sont produites qui n’étaient pas bonnes pour le sport."

"Nous devons donc investir du temps et de l’énergie du côté des équipes, avec la FIA, pour nous assurer que nous comprenons ce qui s’est passé tout au long de la saison et voir comment nous pouvons aider en rendant les règlements, par exemple, moins complexes."

"Il faut donner plus de soutien au directeur de course. Plus de soutien aussi aux commissaires pour éviter ces controverses, pour éviter aussi que ces choses se produisent. En rendant également plus facile le maintien de l’ordre ou l’application des règles."

McLaren

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos