Formule 1

Schumacher : Une F1 perd 80% de son appui au premier tour

L’Allemand a beaucoup appris avant Imola

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 avril 2021 - 10:04
Schumacher : Une F1 perd 80% de son (...)

Mick Schumacher espère pouvoir mettre à profit à Imola ce qu’il a appris à Bahreïn pour ses débuts en Formule 1. L’Allemand a notamment compris que les turbulences d’un peloton de F1 retiraient presque tout l’appui d’une monoplace lors de la phase de départ.

"Je pense que j’ai appris une tonne de nouvelles choses, et nous avons pu le constater lors de toutes les réunions que nous avons eues" note Schumacher. "J’ai appris beaucoup sur les pneus, ce qui est la plus grande nouveauté pour moi."

"J’ai aussi découvert la quantité d’appui que nous perdons en début de course. C’est comme passer de 100% d’appui à 20% d’appui au moment où vous prenez un virage. J’ai beaucoup appris et j’ai beaucoup étudié avant d’aller à Imola."

"J’ai le sentiment d’avoir beaucoup plus de connaissances, plus de confort, mais j’ai aussi été très surpris de la rapidité avec laquelle le week-end est passé. Tout s’est passé en un clin d’œil, il y avait peu de temps et beaucoup à apprendre."

Il a profité des trois semaines entre les deux Grands Prix pour parfaire sa condition physique, non sans avoir débriefé au maximum le GP de Bahreïn en premier lieu.

"Nous avons eu quelques réunions d’équipe après le week-end, comme d’habitude, pour faire un point sur ce que nous avons appris, en essayant de tout mettre bout à bout avant Imola. Je me suis préparé physiquement, tout en me reposant un peu. Je me suis vraiment concentré à 100 % avant Imola."

Il ne découvrira pas le circuit italien ce week-end : "Je n’ai que de bons souvenirs de ce circuit pour être honnête. J’ai couru à Imola en F4 et fait quelques tests en F3. Toutes les expériences que j’ai vécues là-bas sont formidables. La piste est incroyable à conduire."

"En course, cela peut être assez difficile, avec très peu d’endroits pour dépasser. Une fois que vous êtes dans un bon rythme, c’est incroyable, surtout avec cette succession de virages. Il y a des virages rapides, des virages techniques et les vibreurs à escalader. Cela doit être très plaisant avec une F1."

Schumacher sait donc à quoi s’attendre et connaît les défis que propose le circuit d’Emilie-Romagne : "Imola est connu pour ses vibreurs à escalader. Il y a les deux virages à la chicane où l’on peut prendre beaucoup de vibreur. Il y a de longs virages qui se transforment en longues lignes droites. Tout est très sinueux."

"Dans toutes les catégories juniors où j’ai couru là-bas, c’était toujours très amusant, et une piste sur laquelle j’ai aimé piloter. Je suis sûr que ce sera beaucoup mieux dans une voiture de Formule 1."

"C’est incroyable de conduire une Formule 1, alors le faire sur un circuit super cool sera encore plus spécial. J’ai vraiment hâte d’y être. En ce qui concerne la préparation, j’en ai parlé avec l’équipe et j’ai passé en revue les notes que j’ai prises quand j’étais jeune."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less