Schumacher se défend après son 5e gros crash en F1

Pas d’erreur coûteuse possible à Melbourne

Recherche

Par Olivier Ferret

7 avril 2022 - 12:58
Schumacher se défend après son 5e (...)

Mick Schumacher a de nouveau été pointé du doigt pour un crash coûteux, dans tous les sens du terme, à Djeddah. Si coûteux que l’équipe n’a pas de châssis de rechange pour ce Grand Prix d’Australie, le temps que celui qui a été accidenté soit vérifié et réparé à l’usine.

Günther Steiner, le directeur de l’équipe, n’a pas voulu pour autant "freiner" ses pilotes et qu’ils prennent moins de risques (à lire ici).

Schumacher se dit quant à lui confiant quant au week-end à venir : "Je pense que tout va bien se passer. Nous serons rapides, je l’espère, et nous n’aurons certainement pas besoin d’un châssis de secours."

L’incident de Djeddah était son cinquième accident important depuis qu’il a rejoint Haas l’année dernière. Schumacher préfère pointer du doigt le circuit cette fois.

"De toute évidence, vous faites de votre mieux pour ne pas vous crasher, mais nous voulons aussi aller aussi vite que possible," répond-il, interrogé sur l’équilibre à trouver entre pousser très fort et dépasser la limite.

"A Djeddah, nous étions sur un bon tour, c’était le dernier run en Q2 et pour pouvoir entrer en Q3, il fallait essayer quelque chose et nous l’avons fait."

"Nous sommes montés sur ce vibreur et il est trop haut pour la voiture. Nous l’avons vu avec Fernando [Alonso] et aussi Esteban [Ocon], un accident comme le mien leur est presque arrivé. Je reconnais mes erreurs mais je suppose que ces vibreurs trop hauts, c’est quelque chose que nous devrons revoir."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos