Schumacher ne sait pas du tout à quoi ressemblera sa VF-22 en piste

Aucune possibilité de la tester dans un simulateur

Recherche

Par Olivier Ferret

14 janvier 2022 - 13:01
Schumacher ne sait pas du tout à (...)

Haas F1 en 2022, cela promet d’être une toute nouvelle expérience pour toute l’équipe américaine mais aussi pour son pilote le plus en vue, Mick Schumacher.

Après avoir appris la F1 sur une monoplace datée et non évoluée, en fond de grille, l’Allemand attend bien plus de la VF-22. Mais il admet qu’il ne sait pas encore à quoi ressemblera son pilotage.

"Ce sera nouveau, et j’attends avec impatience de la piloter. Mais je ne sais pas encore à quoi ça va ressembler. En effet, chez Haas, nous n’avons pas notre propre simulateur pour le moment."

"Mais cela devrait changer pour l’année prochaine. Je pense que je ne piloterai pas la voiture pour la première fois avant les essais de Barcelone."

En effet, Schumacher précise que s’il peut piloter sur le simulateur de Ferrari, il est interdit pour l’équipe de Maranello d’y incorporer le modèle de sa future Haas.

Un point intéressant toutefois, il connait déjà les 18 pouces pour les avoir utilisé en F2. Sont-ils vraiment si différents et est-ce que cela peut-être un avantage ?

"Cela fait une différence, oui, cela rend la voiture très rigide. Lors du test à Abu Dhabi, nous avons remarqué que toute la voiture changeait. Peut-être parce que nous avions de mauvaises attentes aussi. Mais je ne pense pas que ce soit un gros avantage de les connaître de la F1 car les pneus de Formule 1 sont bien différents."

Pour ce nouveau départ de la F1 en 2022, tout le monde s’attend à ce que le peloton soit bousculé. Mick Schumacher a un espoir pour les premières courses... avant un dur retour à la réalité ?

"L’espoir est que tout le monde soit plus proche les uns des autres et que nous puissions nous battre les uns contre les autres. Ce sera peut-être comme ça au début. Au final, les équipes habituelles se distingueront à nouveau. La seule question est de savoir quand et comment."

"Nous avons commencé très tôt le travail sur la F1 de 2022. La grande question est de savoir combien cela nous rapporte. Espérons que nous ayons quelque chose dans la voiture qui nous donne un petit avantage, au moins au début."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos