Formule 1

Schumacher ne devrait pas rouler en F1 avant la décision d’Alfa Romeo

Celle-ci sera indépendante de futurs essais libres

Recherche

Par Emmanuel Touzot

11 octobre 2020 - 08:32
Schumacher ne devrait pas rouler en (...)

Mick Schumacher aurait dû faire sa première séance d’essais libres en F1 ce vendredi, mais la météo du Nürburgring en a décidé autrement. S’il parait probable qu’on verra l’Allemand au volant avant la fin de saison, Frédéric Vasseur révèle que la décision au sujet des pilotes 2021 sera certainement prise avant que le pilote de F2 effectue un roulage.

Le Français confirme que la décision sera prise dans le mois à venir pour que l’équipe "soit détendue à ce sujet pour les quatre derniers événements". Le roulage de Schumacher en EL1 devrait, quant à lui, intervenir à Abu Dhabi, théâtre de la dernière course de la saison mi-décembre.

"C’est dommage pour tout le monde, surtout pour Mick" poursuit Vasseur au sujet du roulage avorté de l’Allemand. "Il était très impliqué, il est venu à l’usine la semaine dernière, il a travaillé très dur avec les ingénieurs pour se préparer en vue des EL1. C’est dommage mais au moins, il a tiré quelque chose de la préparation. J’espère que nous pourrons faire quelque chose dans le futur."

"A Portimão, tout le monde devra apprendre la piste et ce n’est pas le meilleur endroit pour donner des EL1, puis il n’y aura pas d’EL1 à Imola, et nous irons à Istanbul. Mais nous devons en discuter avec Antonio [Giovinazzi] car ce ne sera pas l’endroit le plus évident. Puis après Schumacher court en F2 à Bahreïn."

Vasseur relativise l’importance de la performance lors des premières séances d’essais libres disputées par les jeunes pilotes : "Honnêtement, ce n’est pas une question de temps au tour. Quand un pilote laisse sa voiture à un autre, l’approche est d’éviter les accidents, pour ne pas endommager les chances en EL2."

"Nous leur demandons de rester calmes, et l’on ne peut pas les juger sur le temps au tour, ce serait injuste. Il s’agit plus d’observer l’approche, la manière dont ils se mettent dans le rythme en EL1, et ce qu’ils sont capables de donner à l’équipe. C’est plutôt cela."

"Si vous parlez du rythme, il faut faire confiance à ce qu’il fait en F2, plus qu’aux temps qu’il fera en EL1. Je ne suis pas impliqué dans son team de F2 et en tant qu’équipe, la seule manière dont nous pouvons le juger est par son attitude, par la relation qu’il établit avec l’équipe, et par les retours techniques."

Alfa Romeo Racing

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less