Schumacher n’a ’pas été affecté’ par son début de saison

Le pilote Haas F1 a "montré qu’il pouvait s’en sortir"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 septembre 2022 - 10:04
Schumacher n'a 'pas été (...)

Mick Schumacher a connu un début de saison difficile avec Haas F1, alors qu’il commençait sa deuxième année en Formule 1. Mais le pilote allemand révèle que cela lui a été bénéfique, car il a appris à faire face aux moments difficiles, et a pu prouver par la suite qu’il était au niveau.

"J’ai montré que je peux sortir d’une situation difficile. C’est clairement une période qui a fait de moi un meilleur pilote et m’a rendu plus fort" a déclaré Schumacher. "J’embrasse ces moments parce que je suis toujours conscient qu’ils feront de moi un meilleur pilote, un pilote plus rapide."

"Je n’ai en aucun cas été affecté par cela, parce que je ne me suis pas vraiment laissé aller. Bien sûr, ce que je faisais, c’était d’essayer de faire de mon mieux. Si l’équipe dit que je ne fais pas de mon mieux, alors je dois l’accepter et essayer de le faire."

"J’ai eu des moments difficiles dans le passé, donc je savais probablement déjà comment gérer une partie de la situation. Mais oui, c’est évidemment un peu différent quand vous êtes en F1. Je sais que maintenant je suis capable de surmonter ces choses. J’espère que le jour où je me battrai pour le titre, cela me sera bénéfique."

Piloter pour Ferrari est "le rêve ultime"

Schumacher a passé ses premières années pendant la période où son père enchaînait les titres mondiaux, et il veut continuer à rouler en F1 à l’avenir. Il juge avoir fait le nécessaire pour y rester, mais sait aussi que la décision ne dépend pas que de lui.

"Je sens que je fais partie de la course automobile depuis aussi longtemps que je peux me souvenir, avant même que je puisse penser. Je me suis assis dans un kart à l’âge de deux ans. J’adore ce sport."

"Je pense que c’est intéressant de voir à quelle vitesse les choses changent. J’ai fait mes preuves chez les juniors et j’ai l’impression d’avoir fait mes preuves en F1 aussi. Mais quoi qu’il arrive, ça arrivera."

La situation contractuelle du pilote avec Ferrari est trouble, mais il ne nie pas qu’il aurait aimé avoir des débouchés avec la Scuderia en tant que titulaire, même si c’est pour le moment bouché par Charles Leclerc et Carlos Sainz.

"Je pense que le rêve ultime pour tout le monde en F1 est de piloter pour une marque aussi emblématique à un moment donné. Encore une fois, je ne peux pas entrer dans plus de détails que cela car c’est contractuel, et nous ne sommes jamais autorisés à parler de choses liées au contrat aux médias."

Une appréhension du métier meilleure pour son futur

Le directeur de Mercedes F1, Toto Wolff, a récemment dit du bien de lui. Interrogé sur la possibilité de rejoindre Mercedes, il ne l’exclut pas : "Si Mercedes est une option ? Je pense qu’en ce moment tout est une option."

Schumacher est réputé pour avoir besoin de temps avant d’atteindre son meilleur niveau, et il le reconnait lui-même, expliquant que c’est surement un avantage pour valider sa compréhension : "Je pense qu’il y a l’inné et l’acquis, et que je me situerais plutôt dans la catégorie de l’acquis."

"La bonne chose, c’est que la plupart des gens qui sont naturels vont probablement commencer et peut-être qu’ils ne sauront pas vraiment pourquoi ils ont atteint ce niveau ou pourquoi ils sont comme ça. Peut-être qu’ils atteindront 100 % beaucoup plus tôt."

"Peut-être que les gens qui sont nourris vont conduire à 70 % et les égaler, mais ils ont alors beaucoup plus de possibilités. C’est là que l’éducation peut, d’une certaine manière, être meilleure que le naturel. Vous ne vous arrêtez pas. On ne reste pas immobile."

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos